Particularités du géoparc Dak Nông du Vietnam

Jeudi, 09 juillet 2020 à 11:14:35
 Font Size:     |        Print
 

Une vue aérienne du géoparc Dak Nông.

Nhân Dân en ligne – Récemment reconnu comme un géoparc mondial par la Commission du programme et des relations extérieures du 209e Conseil exécutif de l'UNESCO, le géoparc Dak Nông du Vietnam promet de devenir une destination touristique attrayante pour les voyageurs étrangers dans un avenir proche.

Le parc a été très apprécié non seulement par ses aspects scientifiques et naturels, mais aussi par sa valeur historique et culturelle.

Couvrant une superficie de 4 760 km2 des districts de Krông Nô, Cu Jut, Dak Mil, Dak Song et Dak G'long et de la ville de Gia Nghia, le géoparc compte environ 65 géosites, dont près de 50 grottes d'une longueur totale de plus de 10 kilomètres ainsi que des cratères et des cascades.

Volcan Nâm Gle.

Ce site est connu depuis longtemps pour ses terres rouges basaltiques avec un écosystème de forêt tropicale et des exemples typiques de biodiversité locale. Il possède également de nombreuses caractéristiques culturelles, géologiques et naturelles uniques, ainsi que des traces de peuples préhistoriques.

L'histoire de cette terre remonte à 140 millions d'années, lorsqu'elle faisait partie d'un vaste océan, ce qui est justifié par des vestiges trouvés tels que des roches sédimentaires et des fossiles. Des plaques tectoniques de la croûte terrestre ont soulevé la région et ont fait apparaître des volcans. L'éruption volcanique a couvert la moitié de la zone de couches de lave basaltique.

Les volcans étaient encore actifs il y a environ 10 000 ans, créant le système de grottes volcaniques le plus original d'Asie du Sud-Est, dans lequel, des traces de résidence de l’homme préhistorique ont été découvertes.

Volcan Nam Kar.

Cérémonie Iun Jong, un rituel traditionnel de la communauté ethnique Ma pour renforcer le lien entre les membres de la famille.

L’endroit abrite trois groupes ethniques : Ma, M'nong et Ede. À la fin des années 1970, de nombreux peuples du Nord ont immigré à Dak Nông, transformant ce lieu en une terre de culture diversifiée comprenant maintenant plus de 40 groupes ethniques.

En outre, Dak Nông fait partie de « l’espace culturel des Gongs des hauts plateaux du Centre » qui a été reconnu par l'UNESCO comme un « chef-d'œuvre du patrimoine culturel immatériel de l'humanité » en 2005.


Des archéologues travaillent sur un site de fouilles dans la grotte C6.1.


Un vieil arbre au parc géologique de Dak Nông.


Rizières au pied d'un volcan au géoparc.


À l'intérieur de la grotte de lave C1.


Cascade de Liêng Nung.


Cascade de Bang Rup.

Lac Ta Dung.

NDEL/Photo : DAKNONGGEOPARK