Des visiteurs étrangers trouvent du plaisir à contempler la beauté paisible de Mai Châu

Mercredi, 12 février 2020 à 08:05:12
 Font Size:     |        Print
 

Les visiteurs traversent le champ et voient les paysans se hâter à leurs travaux champêtres. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne – Les paysages sauvages, poétiques et paisibles des villages à Mai Châu apportent aux visiteurs une expérience excellente.

Pendant ces derniers jours, à cause de l’épidémie du nouveau coronavirus (nCoV), la plupart des visiteurs vietnamiens suspendent leurs activités touristiques au Vietnam et à l’étranger. Tandis que pas mal de visiteurs étrangers partent toujours en vacances.

Une délégation de visiteurs européens et australiens visite aux premiers jours de février Mai Châu dans la province montagneuse septentrionale de Hoa Binh.

Amalia Rontziokos, professeure australienne a amené 4 fois des délégations d’étudiants au Vietnam en conformité à un programme d’échange entre les universités et elle choisit toujours Mai Châu comme une destination.

« J’ai suivi l’information sur l’épidémie nCoV dans le monde et au Vietnam. Comme j’ai vu, les autorités et les habitants vietnamiens font très bien la prévention et la lutte contre cette épidémie, nous sommes en toute quiétude ici », a confié Amalia Rontziokos.

À Mai Châu cette fois-ci, je me sens excellente, avec des paysages paisibles. Nous y sommes à la saison du repiquage du riz, c’est intéressant de voir des paysans travailler dans leur champ, a-t-elle partagé.

Les visiteurs traversent le champ et voient les paysans se hâter à leurs travaux champêtres.

Les visiteurs étrangers viennent à Mai Châu pour découvrir la culture autochtone.

Le village Pom Coong tranquille et calme.

Ils prennent des radeaux de bambou dans la rivière Pia.

Et dégustent ensemble le « ruou cân » (fameux alcool des ethnies minoritaires au Vietnam).

... et des plats typiques des régions montagneuses vietnamiennes.

À Mai Châu, ils peuvent également profiter des chansons et des danses traditionnelles des autochtones.

Hà Van Minh, propriétaire d’un homestay au village de Mai Hich : « La plupart des visiteurs sont venus de l’Europe, d’Australie et des États-Unis.

Des enfants à Mai Châu parlent anglais assez bien. Ils sourirent spontanément avec des visiteurs étrangers, les saluent et entrent en conversation avec eux. Les visiteurs étrangers sont surpris de voir les enfants parler de façon très spontanée.

L’image des enfants agitant la main pour dire au revoir aux visiteurs étrangers est un bon souvenir pour les visiteurs étrangers lors de ce voyage.

(Photo : VOV)

NDEL