L’ambiance du Têt traditionnel d’antan à Hanoi et à Sai Gon en 1920 et 1940

Samedi, 11 janvier 2020 à 13:42:12
 Font Size:     |        Print
 

L’atmosphère très enthousiasmante au marché de Dông Xuân pendant le 30e jour du 12e mois lunaire en 1920. Photo: https://thoidai.com.vn

Nhân Dân en ligne – Des clichés noirs et blancs ont suscité la nostalgie de l’ambiance du Têt d’antan à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville pendant les années 1920 et 1940 et ont impressionné des Vietnamiens comme des visiteurs étrangers.

Le Têt traditionnel n’est pas seulement un événement significatif et sacré pour les Vietnamiens depuis des générations, mais il est également attrayant pour des visiteurs étrangers. Pendant des années 1920 -1950, des photographes étrangers sont arrivés à la capitale Hanoi et à la ville de Sai Gon pour profiter de l’ambiance du Têt et capter des moments rares.


Le Têt traditionnel à Sai Gon en 1949 au cinéma Nguyên Van Hao sur l’avenue Galliéni (l’actuelle rue Trân Hung Dao). Les jeunes à cette époque-là y sont souvent venues voir un film ou une pièce de « cai luong » (pièce du théâtre rénové).


Un groupe de jeunes plante des colonnes pour préparer un spectacle de danse du lion dans une rue de Sài Gon pendant les jours du Têt pendant des années 1940-1949.


Les enfants réjouissent des spectacles du lion pendant les jours du Têt.


La danse du lion est une activité spéciale pendant des jours du Têt traditionnel attirant de nombreux habitants.
L’image de la danse du lion pendant le Têt traditionnel en 1948 à Sai Gon.


L’atmosphère très enthousiasmante au marché de Dông Xuân pendant le 30e jour du 12e mois lunaire en 1920.


Une vendeuse de bananes pendant le Têt traditionnel à Hanoi en 1928.


Les enfants demandent des lettres calligraphiques à l’occasion du Nouvel An lunaire à Hanoi, février 1929.


Une vendeuse de fleurs de narcisse au marché pour le Têt à Hanoi.


Un magasin de peintures pour le Têt à Hanoi en 1929.


L’achat et la vente de fleurs de pêcher au marché de Dông Xuân à l’occasion du Têt traditionnel à Hanoi.


L’ambiance des achats pour le Têt à Hanoi en 1930. Les pétards n’étaient pas à cette époque interdits.


Les fleurs de narcisse ont été très préférées par les Hanoïens aux jours du Têt traditionnel pendant les années 1920-1930.


Le Têt traditionnel à Hanoi en 1920 – une vendeuse de feuilles « dong » (des Stachyphrynium placentarium servant à préparer les « banh chung » (gâteaux du Têt) au marché de Dông Xuân.

La scène d’achat et de vente trépidante de feuilles « dong » à l’approche du Têt traditionnel.


Hanoi en 1920 – les vendeurs des fleurs en papier dans la rue de Hàng Bac à l’approche du Têt traditionnel.


Un magasin de ballons pour la décoration pendant le Têt à Hanoi. Hanoi en 1928.


Demander des sentences parallèles pour le Têt est une coutume traditionnelle depuis longtemps des Vietnamiens.


Une riche famille hanoïenne se rassemble dans le jardin pour prendre des photos de souvenir à l’occasion du Têt.


Les rues de Hanoi à l’approche du Têt en 1928.


Les petits enfants d’une riche famille au village de Xa La, province de Hà Dông (arrondissement de Hà Dông, Hanoi actuel) souhaitent bonne année à leur grand-père en 1920.


Les enfants souhaitent une bonne année à leur père.

(Photo: https://thoidai.com.vn)

NDEL