Visite du phare de Hon Chut sur l'île de Binh Hung

Dimanche, 29 septembre 2019 à 17:37:27
 Font Size:     |        Print
 

La plage de Bai Kinh, le quai principal d’où les visiteurs se déplacent de la terre ferme vers l’île de Binh Hung, se situe au milieu du col de Vinh Hy–Binh Tiên, une route côtière pittoresque de 17km.

Nhân Dân en ligne - En plus de déguster des homards frais et de plonger pour admirer le corail coloré, les touristes qui arrivent dans l'île de Binh Hung, dans la province de Khanh Hoa, ne doivent pas rater la visite du phare de Hon Chut, qui leur permet d’avoir une vue panoramique de la baie de Cam Ranh.

Binh Hung est une petite île avec d’une superficie de 2 km carrés seulement. Située à la limite des deux provinces de Khanh Hoa et de Ninh Thuân, l'île de Binh Hung est connue comme un « joyau caché » grâce à la beauté de ses paysages intacts qui ne sont pas encore affectés par des activités touristiques.

Une vue panoramique du quai de Binh Hung. Cette île est considérée comme un « royaume » des homards de Cam Ranh.

L'un des symboles de l'île de Binh Hung est le phare de Hon Chut. Malgré sa hauteur de seulement de 16 mètres, le phare est très visible par la couleur blanche frappante entre le bleu du ciel et de la mer.

Construit en 1988, le phare a été nommé d'après l'ancien nom de l'île de Binh Hung, connue autrefois sous le nom d'île Hon Chut.

Le phare se trouve dans la commune de Cam Binh, ville de Cam Ranh, province de Khanh Hoa

La route qui mène au phare est assez inclinée. Les visiteurs peuvent soit marcher pour admirer le paysage sur le chemin menant au phare, soit louer une voiture électrique pour 10 000 dôngs pour un aller simple.


Du haut du phare, les visiteurs peuvent avoir une vue à 360 degrés de l'île et de la baie de Cam Ranh, l’une des quatre plus belles du Vietnam.

Depuis sa construction, le phare de Hon Chut est une fierté des habitants de Binh Hung, car il signale la voie aux bateaux qui traversent la baie de Cam Ranh, assurant ainsi la sécurité des pêcheurs locaux.

(Texte & photos : Ha Du/Journal Nhân Dân)

NDEL/JOURNAL NHÂN DÂN