Les derniers graveurs d'argent dans le hameau de Lao Sa

Dimanche, 11 août 2019 à 22:33:21
 Font Size:     |        Print
 

Il reste seulement six ménages du hameau qui conservent encore ce métier traditionnel, dont la famille de l'artisan Mua Se Sinh. Photo : Nguyên Chi Nam/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Lao Sa est un petit hameau du district de Dông Van, province septentrionale de Hà Giang. Connu pour ses anciennes maisons typiques de groupes ethniques, son paysage naturel vierge, ses fleurs et ses fruits abondants toute l’année, Lao Sa est l’un des plus beaux villages de l’ethnie H’Mong de Hà Giang. Cependant, très peu de gens savent que les villageois conservent un artisanat unique de gravure sur argent et de fabrication des bijoux en argent.

Né dans une famille pratiquant ce métier depuis 100 ans, Mua Se Sinh a lui-même plus de cinquante ans d’expériences. Sa famille compte actuellement neuf membres pratiquant la gravure sur argent. Photo : Nguyên Chi Nam.

Un bracelet en argent est un bijou indispensable pour les filles et les femmes H’Mong, en particulier lors des occasions spéciales comme les fêtes, le Nouvel An, et les mariages. Photo : Nguyên Chi Nam.

Entre le dixième mois lunaire et la fin d’année est la période la plus occupée de la famille de Mua Se Sinh, car elle coïncide avec la saison des mariages du peuple H’Mong. La famille reçoit beaucoup de commandes de clients des quatre districts voisins de Quan Ba, Yên Minh, Dông Van et Meo Vac. Photo : Nguyên Chi Nam.

La recette provenant de ce métier s’améliore, grâce aux meilleures conditions de vie des habitants. En particulier, alors qu'Internet est devenu plus populaire dans tous les coins du pays, la famille reçoit également des commandes de clients d'autres provinces et de l'étranger. Photo : Nguyên Chi Nam.

Selon Mua Se Sinh, grâce au soutien des machines, la qualité des produits en argent a été améliorée et le travail est moins dur. Photo : Nguyên Chi Nam.

Chaque membre de la famille est chargé d’une étape différente du processus de fabrication afin d'augmenter la productivité. Photo : Nguyên Chi Nam.

Une paire de bracelet en argent. Photo : Nguyên Chi Nam.

Les produits de Sinh sont variés, avec des bagues, des bracelets et des colliers. Photo : Nguyên Chi Nam.

Non seulement pour les H’Mong, Mua Se Sinh a également fabriqué des produits en argent pour d'autres minorités ethniques telles que les Kinh, les Giay, les Dao, les Thaïs, les Lô Lô, avec des motifs spécialement sculptés, dotés des caractéristiques de leurs traditions, telles que les fleurs, les papillons ou les cloches. Photo : Nguyên Chi Nam.

Peser l'argent pour calculer le prix du produit final. Photo : Nguyên Chi Nam.

Le prix de chaque produit est évalué en fonction du poids de la quantité d’argent brut, de la difficulté et de l’ingéniosité de produit. Par exemple, une bague simple pouvant être terminée en une matinée peut coûter entre 80 000 et 150 000 dôngs. Un bracelet en argent qui nécessite un ou deux jours de travail peut être vendu à environ 600 000 à 700 000 dôngs, tandis qu'un collier peut coûter jusqu'à 10 millions de dôngs. Photo : Nguyên Chi Nam.

NDEL