Les couleurs du printemps de l’année du Cochon :

Fête d’A Da des Tà Ôi

Mardi, 12 février 2019 à 21:11:53
 Font Size:     |        Print
 

La fête du riz nouveau d’A Da des Tà Ôi a lieu pendant les premiers jours du Nouvel An. Elle est préparée pendant 1 mois et souvent organisée après la récolte des champs. Photo : Thu Minh/NDEL.

Nhân Dân en ligne - À chaque fin de l’année, quand il commence à faire froid et la brume blanche flotte sur le sommet du mont d’A tuc, d’ar Lâu, ect., quand le travail aux champs des habitants vivant dans la chaîne de Truong Son relevant du district d’A Luoi, province centrale de Thua Thiên-Huê a pris fin, les Tà Ôi désirent ardemment préparer du riz gluant, des meilleurs aliments et breuvages, ainsi que les plus beaux vêtements pour la fête du riz nouveau, appelée fête d’A Da.

La fête du riz nouveau est composée de deux parties : partie rituelle et celle de la fête. La partie rituelle comprend le rite appelé I choan (rite pour réparer l’ancienne maison et chasser la malchance), le rite A Da Luôt, le rite de préparation des offrandes, le rite de culte et le rite de culte dédié aux mânes. Photo : Thu Minh/NDEL.

Le plateau d’offrandes dédié au culte est composé du riz du « com lam », du rat forestier, du coq, du porc, des gâteaux d’A Quat, de l’alcool de riz « ruou cân » (fameux alcool chez des ethniques minoritaires). Photo : Thu Minh/NDEL.

Hormis du plateau d’offrandes, il faut des variétés de plants pour prier pour la meilleure récolte pendant le Nouvel An. Photo : Thu Minh/NDEL.

Le sorcier spécialisé dans les cérémonies de culte réalise le rite de la fête d’A Da. Photo : Thu Minh/NDEL.

Après la partie rituelle, c’est la partie de la fête. Photo : Thu Minh/NDEL.

Les instruments de musique traditionnels lors de la fête sont très variés du tambour aux gongs. Photo : Thu Minh/NDEL.

Les jeunes filles tissent du tissu pour coudre des costumes traditionnels avec des couleurs vivantes. Photo : Thu Minh/NDEL.

Préparer des gâteaux comme « gâteau de l’amour ». Photo : Thu Minh/NDEL.

La fête d’A Da constitue un rite et étant le Têt traditionnel des Tà Ôi, une belle culture unique. Photo : Thu Minh/NDEL.

Par ailleurs, cette fête fait preuve du respect à l’égard des esprits, de la gratitude vis-à-vis des variétés de plants, notamment le riz. Photo : Thu Minh/NDEL.

THU MINH/NDEL