Le Vietnam contribue activement au dialogue ASEAN-Chine

Jeudi, 24 avril 2014 à 19:47:35
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre vietnamien des AE Pham Quang Vinh. Photo: CPV

Nhan Dan en ligne - Le Vietnam a participé activement à la récente réunion des hauts officiels ASEAN-Chine. Lors du processus de dialogue, l’ASEAN et la Chine ont abouti à de nombreux points de vue communs, y compris sur les contributions du Vietnam à ces derniers.

Une réunion des hauts officiels (SOM) de l'ASEAN et de la Chine a eu lieu les 21 et 22 avril à Pattaya, en Thaïlande. Elle était consacrée à l’intensification du partenariat stratégique ASEAN-Chine, ainsi qu’à une consultation sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et l’élaboration du Code de Conduite en Mer Orientale (COC).
Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères (AE), M. Pham Quang Vinh, dirigeant la délégation SOM ASEAN du Vietnam, a accordé récemment, à cette occasion, une interview à la presse.
Selon le chef adjoint de la diplomatie vietnamienne, le partenariat stratégique ASEAN-Chine a connu d’importants progrès dans divers domaines comme l’économie, la politique, la sécurité, l’éducation, la culture... Les deux parties sont convenues d’intensifier davantage leurs relations et la mise en œuvre de leur programme d’action pour la période 2011-2015. Elles se sont engagées en particulier à dynamiser leur coopération dans l’économie et le commerce en vue de porter leurs échanges commerciaux à 500 milliards de dollars d’ici 2015, ceux-ci étant actuellement de 400 milliards.
La Chine a promis de soutenir l’association dans l’édification de la Communauté de l’ASEAN comme dans l’acquisition et le maintien d’un rôle central dans la structure régionale en formation. Cette réunion a abouti à un consensus sur les propositions de Pékin de signer un traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération avec l’ASEAN, de porter à un plus haut niveau l’accord de libre-échange ASEAN-Chine, de créer une banque d'investissement asiatique pour les infrastructures, ainsi que de renforcer la coopération maritime… Par ailleurs, 2014 est une année d’échanges culturels entre l’ASEAN et la Chine en vue de promouvoir la compréhension et la confiance mutuelles.
Parmi les autres résultats significatifs de cette réunion, figure la préparation active de la conférence ministérielle des AE ASEAN-Chine prévue en août prochain au Myanmar, a souligné M. Pham Quang Vinh.
Concernant la DOC, les deux parties ont considéré celle-ci comme un document affirmant un engagement commun en vue d’assurer la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de la navigation maritime, ainsi que de renforcer la confiance dans la région. Elles ont convenu d’accélérer la mise en œuvre du plan de travail 2013-2014 sur la base de la pleine application de la DOC, dont le règlement pacifique des différends sur la base du droit international et en vue d’élaborer rapidement le COC. Elles se sont également accordées pour multiplier l’organisation de symposium sur la garantie de l’environnement marin, l’échange d'informations importantes, le partage d’expériences en matière de recherche, de sauvetage et d’intervention en cas de catastrophes naturelles dans la région.
Cette réunion a réaffirmé que l’ASEAN et la Chine prennent en haute considération la DOC, exprimant leur détermination à ne pas laisser les revendications souveraines porter atteinte à la paix, la stabilité, la liberté et à la sécurité de la navigation dans la région.
Concernant le COC, les deux parties sont convenues de mener des négociations plus substantielles. Selon les dirigeants aséaniens, le COC doit être un code général dont les dispositions prévalent sur celles de la DOC.
Le Vietnam a participé activement à la récente réunion des hauts officiels ASEAN-Chine, a souligné le vice-ministre Pham Quang Vinh. Lors du processus de dialogue, l’ASEAN et la Chine ont abouti à de nombreux points de vue communs s’agissant de la DOC et du COC, y compris sur les contributions du Vietnam à ces derniers. Le Vietnam a proposé aux parties concernées, parallèlement au respect du droit international et de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, de faire preuve de retenue, de ne pas complexifier la situation, de régler pacifiquement les différends, ainsi que de renforcer la confiance.
Le Vietnam a présenté ses opinions sur le COC qui ont été appréciées par les pays aséaniens. Selon lui, le COC doit être un code complet palliant les lacunes actuelles, tenant compte de l’expérience acquise durant les 12 années d’application de la DOC, et prévoyant des mécanismes en vue de prévenir tous risques d’incidents.
Le vice-ministre Pham Quang Vinh s’est déclaré convaincu que l’application de la DOC et l’élaboration du COC seront plus activement promues, contribuant à la paix, la stabilité, à la liberté et à la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale.

PCV