Visite en Asie du Président américain

Mercredi, 23 avril 2014 à 10:00:32
 Font Size:     |        Print
 

Le président des Etats-Unis Barack Obama. (Photo: Internet)

Nhan Dan en ligne - Le 22 avril soir (selon l’horaire vietnamienne), le Président américain Barack Obama a commencé sa visite, en une semaine, vers le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie et les Phillippines, en Asie.

Il est la 5è visite en Asie pendant son mandat. À chaque destination, Obama discutera avec des dirigeants des pays sur des problèmes de la sécurité régionale, également sur la coopération du développement économique, surtout la négociation de l’Accord des Partenariats trans-pacifique (TPP).

Les autorités de la sécurité des États-Unis ont informé que les objectifs de la visite de Obama sont de réaffirmer des engagements avec cette région, également la stratégie diplomatique de rééquilibrer vers l’Asie-Pacifique qu’il avait annoncé il y a 3 ans. Dans le contexte plein des situations compliquées au Moyen-Orient et en Ukraine, Evan Medeiros, le secrétaire spécial du président, également la responsablilité des problèmes de l’Asie au Conseil national de la Sécurité des Etats-Unis, a affirmé que cette visite à rééquilibrer vers l’Asie-Pacifique est une stratégie totale; d’ailleurs, que ce pays exprime mêmement sa capacité de la réalisation simultanée des politiques à plusieurs régions.

Le vice-Conseilleur de la Sécurité des États-Unis a dit que son première destination au Japon est une affirmation de l’engagement pour la sécurité de ce pays-ci. Il s’occupe de la Traité de la Sécurité américo-japonaise et de “l’engagement de la protection du Japon”. Les autorités des États-Unis ont souligné encore une fois que le Japon et le Chine devraient résoudre des différends territoriaux en mer de Chine orientale par des dialogues. Le secrétaire spécial du président, Medeiros, a félicité la réexamination japonaise sur les bases juridiques de la défense collective, qui permettra de promouvoir la coopération bilatérale, ainsi que de contribuer à la paix et à la stablilité de l’Asie-Pacifique.

NHAN DAN/VNA