ASEAN 2020 : l'Indonésie souligne la signification de la signature du RCEP

Jeudi, 19 novembre 2020 à 21:40:49
 Font Size:     |        Print
 

La signature en ligne du RCEP. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – L'ambassadeur, représentant en chef de la Mission permanente de l'Indonésie auprès de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Ade Padmo Sarwono, a souligné que la signature du Partenariat régional économique global (RCEP) était « une réalisation la plus remarquable » de ce bloc régional en 2020.

Dans une interview accordée au correspondant de l’Agence vietnamienne d’information à Jakarta le 18 novembre, l'ambassadeur Ade Padmo Sarwono a déclaré que le RCEP était non seulement un accord commercial mais encore un accord de coopération économique global, contribuant à la stabilité et à la sécurité politique de la région, renforcer la centralité de l'ASEAN en Asie du Sud-Est et dans l'Indo-Pacifique.

L'ambassadeur a déclaré que l'idée du RCEP avait été proposée par l'Indonésie en 2011 où le pays avait assumé la présidence de l'ASEAN. Le pays est également président du Comité de négociations commerciales du RCEP. Il s'agit actuellement du plus grand accord commercial mondial, représentant 29,6% de la population et environ 30,2% du produit intérieur brut (PIB) du monde.

Avec cet accord, l'Indonésie espère créer un environnement propice aux relations économiques et commerciales dans la région indo-pacifique et contribuer aux efforts de relance économique.

Le diplomate indonésien a déclaré que les résultats du 37e Sommet de l'ASEAN et les conférences connexes étaient « très nécessaires et opportuns », car cet événement s'était déroulé dans le contexte de pandémie de COVID-19. La pandémie affecte la vie, la santé et la sécurité sociale et exerce une forte pression sur les économies mondiales et régionales, entraînant de graves problèmes pour les sociétés et les économies mondiales, dont les pays membres de l’ASEAN.

S'agissant de la présidence de l'ASEAN assumée par le Vietnam cette année, l’ambassadeur a estimé que le Vietnam avait fait tout son possible pour remplir son rôle dans un contexte sans précédent. Bien entendu, la pandémie a en effet provoqué de nouveaux défis à surmonter. En conséquence, l'ASEAN doit poursuivre l'esprit « cohésif et réactif » dans l’avenir.

VNA/NDEL