Forum de l’ASEAN sur la résilience et la solidarité familiale

Mardi, 22 septembre 2020 à 09:33:04
 Font Size:     |        Print
 

Le 15e Forum gouvernemental et non gouvernemental de l’ASEAN sur la protection sociale et le développement s’est tenu en ligne lundi 21 septembre. Photo : molisa.gov.vn

Nhân Dân en ligne – Les questions liées à la famille, en particulier celles qui se posent en raison de l’épidémie de COVID-19, ont été les principaux thèmes du 15e Forum gouvernemental et non gouvernemental de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sur la protection sociale et le développement, qui a eu lieu le 21 septembre.

Cet évènement annuel s’est tenu dans le cadre de la Réunion des hauts fonctionnaires de l’ASEAN sur la protection sociale et le développement (SOMSWD), sous le thème « Consolider la résilience et la solidarité familiale : faire face à l’adversité et s’adapter à la nouvelle normalité ».

S’exprimant lors de la réunion, la directrice adjointe du Département de la coopération internationale, du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Hà Thi Minh Duc, a rapporté que l’épidémie avait affecté la vie de tous les citoyens, en particulier celle des femmes et des enfants.

Elle a ajouté que plus de 30 millions de personnes dans le pays avaient subi les effets négatifs du COVID-19, que les revenus des travailleurs avaient chuté de 57 %, que dans les zones rurales, plus de la moitié des ménages avaient perdu 38 % de leurs revenus et que le secteur des textiles et des vêtements a également été durement touché.

Hà Thi Minh Duc a souligné que le gouvernement vietnamien et les organes compétents avaient mis en œuvre divers plans visant à soutenir les personnes touchées par la pandémie, à rétablir l’économie et à stabiliser la vie des populations.

Les délégués ont convenu que le COVID-19 avait gravement nui aux groupes vulnérables tels que les minorités ethniques et les ménages dont les revenus reposent sur le travail informel, conduisant à une pauvreté temporaire accrue.

De plus, le COVID-19 empêche un accès complet aux services sociaux essentiels tels que les soins de santé maternelle et infantile, l’éducation et l’assistance sociale.

Lors de la réunion, les participants ont discuté de la manière de renforcer le rôle de la famille en tant que système de soutien essentiel pour protéger le bonheur et ont proposé des mesures pour y parvenir.

NDEL