La Russie apprécie les efforts du Vietnam en tant que président de l’ASEAN

Mardi, 15 septembre 2020 à 18:35:09
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur de Russie auprès de l’ASEAN, Alexander Ivanov. Photo : Twitter.

Nhân Dân en ligne - L’ambassadeur russe Alexander Ivanov a estimé que le Vietnam avait accompli avec succès ses tâches dans des moments difficiles, en particulier lorsque l’épidémie d’infections respiratoires aiguës COVID-19 fait rage.

L’ambassadeur de Russie auprès de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Alexander Ivanov, a affirmé que Moscou appréciait hautement les efforts du Vietnam en tant que président de l’ASEAN 2020 et d’autres mécanismes dirigés par l’ASEAN.

Le diplomate russe a souligné qu’il s’agissait d’un véritable défi pour le Vietnam, et que la Russie avait toujours fait de son mieux pour créer des conditions favorables au Vietnam en tant que président de l’ASEAN.

Le 10e Sommet des ministres des Affaires étrangères de l’Asie de l’Est (EAS) est une étape importante dans la préparation du sommet de l’Asie de l’Est, où les dirigeants des pays discuteront des questions actuelles de la région d’Asie-Pacifique.

Dans ce contexte, la Russie a lancé la préparation de la Déclaration des dirigeants de l’EAS sur le renforcement des capacités collectives en matière de prévention et de réponse à la pandémie. Ce document motivera non seulement des efforts conjoints pour faire face à la crise actuelle, mais contribuera également à renforcer la résilience de la région face aux futures épidémies.

Notamment, le Vietnam, la Chine, l’Indonésie et la Thaïlande sont des co-parrains de la Déclaration, qui a également été prise en haute considération par tous les ministres des Affaires étrangères de l’EAS. Selon l’ambassadeur Ivanov, les discussions du 27e Forum régional de l’ASEAN (ARF) se sont concentrées sur les principaux problèmes de stabilité régionale et les nouvelles menaces et défis croissants.

En ce qui concerne la promotion de la sécurité des technologies de l’information - une question très importante dans un monde en développement rapide, la Russie a également proposé d’organiser un atelier de l’ARF sur la lutte contre l’utilisation des technologies de l’information à des fins de criminels, tout en développant les termes de l’ARF dans le domaine de la sécurité et dans l’utilisation des technologies de l’information. Ces deux initiatives ont été approuvées le 12 septembre par les ministres de l’ARF.

L’objectif principal de la réunion des ministres des Affaires étrangères ASEAN-Russie et de l’ARF-27 est la lutte contre la pandémie de COVID-19. Notamment, le vaccin Spoutnik-V, qui a été enregistré pour la première fois par la Russie dans le monde, n’est pas un problème pour quelques mois. Selon l’ambassadeur russe, le temps entre le début du développement de la technologie des « adénovirus vecter » et la création de ce vaccin est de 40 ans et la technologie a été testée sur des dizaines de milliers de personnes. La Russie produira bientôt une série de vaccins contre le Spoutnik-V et tous ceux qui le souhaitent pourront se faire vacciner.

À ce jour, plus de 50 pays, y compris des pays de la région d’Asie-Pacifique, ont exprimé leur intérêt pour la commande de Spoutnik-V. La Russie envisage également de déployer la production de masse du vaccin dans un certain nombre de pays de la région.

Concernant la reprise économique post-pandémique, l’ambassadeur Ivanov a déclaré que la Russie était également le co-parrain de la Déclaration des dirigeants de l’EAS sur la coopération pour promouvoir une croissance économique stable initiée par la Chine.

En outre, Moscou a également soutenu la proposition de l’Indonésie de tenir une réunion des experts sanitaires de l’EAS sur le COVID-19. La Russie se prépare actuellement à organiser la conférence ASEAN-Russie ayant pour thème « Faire face au COVID-19 » le 30 septembre prochain, dans l’applaudissement des ministres de l’économie de l’ASEAN et de la Russie.

En outre, la Russie avait entamé une coopération en matière de prévention des maladies infectieuses avec l’ASEAN bien avant l’épidémie de COVID-19. Plusieurs experts de l’ASEAN avaient été formés au Centre international de recherche sur la prévention des risques biotechnologiques et la santé humaine dans la région d’Asie-Pacifique de la ville de Vladivostok. Dans un proche avenir, la Russie continuera à organiser des cours similaires.

En ce qui concerne les questions de sécurité régionale, la Russie est l’un des principaux partisans de l’organisation des discussions de l’EAS sur l’architecture de sécurité régionale. Ce dialogue revêt une importance particulière dans le contexte de la concurrence croissante entre les grandes puissances de la région, affectant l’ASEAN et son rôle central.

Enfin, l’ambassadeur Ivanov a affirmé que la coopération ASEAN-Russie se développe de manière très positive, malgré la pandémie de COVID-19 causant de nombreux effets négatifs. Les deux parties promeuvent un partenariat stratégique dans tous les domaines aujourd’hui.

NDEL