AMM-53 : l’ambassadeur japonais auprès de l’ASEAN apprécie le rôle de direction du Vietnam

Mardi, 15 septembre 2020 à 17:41:12
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur du Japon auprès de l’ASEAN Chiba Akira. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le résultat le plus important de la 53e Réunion des ministres des affaires étrangères de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) (AMM-53) et des réunions connexes est le rôle de direction efficace du Vietnam et son vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh.

L’ambassadeur du Japon auprès de l’ASEAN Chiba Akira a déclaré, le 14 septembre, que le ministre japonais des Affaires étrangères Motegi Toshimitsu avait grandement apprécié le rôle de leadership « excellent » du Vietnam en qualité de président de l’ASEAN en 2020. Selon le diplomate japonais, l’affirmation du rôle central est « le facteur le plus important » pour l’ASEAN. Le chef de la délégation japonaise auprès de l’ASEAN a estimé que le Vietnam avait bien achevé sa capacité de direction dans le cadre des réunions de l’ASEAN. Notamment, le Vietnam a contribué à transformer cette région en une destination de diverses identités.

L’ambassadeur Chiba a déclaré que le Japon avait assisté aux quatre réunions de l’AMM-53 et transmis de nombreux messages. La réunion des ministres des Affaires étrangères ASEAN-Japon s’est concentrée sur la contribution de Tokyo à l’ASEAN, y compris la réponse au COVID-19. Le Japon a réaffirmé son engagement en faveur de la création du Centre de l’ASEAN pour les urgences de santé publique et les épidémies. En outre, le Japon s’est également engagé à fournir un million de dollars au Fonds de l’ASEAN en réponse au COVID-19, ainsi qu’à mettre en œuvre des programmes de prêt et d’investissement appropriés pour l’ASEAN.

Cependant, le diplomate japonais a déclaré que Tokyo soutiendrait pleinement la Vision de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique (AOIP). À travers les discussions, la vision du Japon de l’Indo-Pacifique libre et ouvert (FOIP) et l’AOIP ont de nombreux points communs, comme la promotion de l’état de droit et de la liberté maritime et aérienne, qui est considérée comme un principe fondamental de ces deux politiques.

Le Japon a proposé les deux plans de relance économique. L’une consiste à soutenir la construction d’infrastructures par le biais de prêts et d’investissements décaissés par l’intermédiaire de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). L’autre consiste à promouvoir la coopération pour reconstruire les chaînes d’approvisionnement mondiales, dans lesquelles le Vietnam est un pays très important.

L’ambassadeur Chiba a également expliqué que le Japon n’essayait pas de retirer ses usines de Chine, mais essayait d’établir une chaîne d’approvisionnement plus abordable capable de bien s’adapter à des crises, par exemple le COVID- 19. Le gouvernement japonais a également encouragé les entreprises du pays à reconsidérer leurs chaînes d’approvisionnement et le Vietnam comme une destination attrayante pour les investisseurs japonais.

NDEL