Les États-Unis apprécient la déclaration du 36e Sommet de l’ASEAN

Mardi, 30 juin 2020 à 16:46:16
 Font Size:     |        Print
 

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. Photo : Reuters.

Nhân Dân en ligne - Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a tweeté dimanche que Washinton appréciait l'insistance des dirigeants de l'ASEAN sur le règlement des différends en Mer Orientale.

« Les États-Unis se félicitent de l'insistance des dirigeants de l'ASEAN à ce que les différends en Mer de Chine méridionale soient réglés conformément au droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) » a-t-il écrit dans son tweet.

M. Pompeo a également inclus un lien vers la Déclaration de « Vision sur une ASEAN cohésive et réactive : surmonter les défis et maintenir la croissance ».

Le 36e Sommet de l’ASEAN a tenu le 26 juin par visioconférence et sous l’égide du Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc.

Les États membres ont adopté la Déclaration de « Vision sur une ASEAN cohésive et réactive : surmonter les défis et maintenir la croissance » et la Déclaration de l’ASEAN sur le développement des ressources humaines dans le contexte d'un monde du travail en évolution.

Aux termes de ces déclarations, les dirigeants de l’ASEAN ont souligné les efforts conjoints du bloc pour atténuer les impacts du COVID-19 et promouvoir la relance économique régionale.

Concernant les questions internationales et régionales, les dirigeants ont affirmé l’importance de maintenir et de promouvoir la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale pour faire en sorte que cette zone maritime soit une zone de paix, de stabilité et de prospérité. Les dirigeants ont souligné l'importance d'une mise en œuvre intégrale et efficace de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale, de l'élaboration précoce d'un Code de conduite en Mer Orientale efficace et substantiel, conformément au droit international, dont la CNUDM de 1982.

Les dirigeants ont affirmé la nécessité d'instaurer la confiance, de faire preuve de retenue dans les activités, d'éviter les actes qui pourraient compliquer la situation et de résoudre pacifiquement les différends, conformément au droit international, à commencer par la CNUDM de 1982.

VNA/NDEL