Le Vietnam souligne l’importance de poursuivre le processus de transition au Soudan du Sud

Mercredi, 24 juin 2020 à 15:53:30
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a tenu, le 23 juin, une réunion en ligne sur la situation au Soudan du Sud et le fonctionnement de la Mission de Maintien de la paix des Nations Unies dans ce pays (MINUSS).

Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MINUSS, David Shearer, et le directeur exécutif de l’Organisation de l’autorisation à la communauté pour le progrès au Soudan du Sud (CEPO), Edmund Yakani, ont assisté à la réunion.

Lors de la réunion, le Vietnam a souligné l’importance de promouvoir le processus de transition et de mettre pleinement en œuvre l’Accord de paix au Soudan du Sud.

Selon les rapporteurs, la situation au Soudan du Sud a connu des progrès positifs ces dernières années, en particulier la mise en place du gouvernement de transition le 22 février. L’ancien chef de l’opposition Riek Marchar avait été nommé en tant que le premier vice-Président. Dans le nouveau Cabinet, il n’y a qu’un seul vice-président et neuf ministres qui sont des femmes. En outre, les parties prenantes sont récemment parvenues à un accord sur la délimitation des États. Cependant, la situation des combats entre les troupes gouvernementales et les groupes armés, qui ne participent pas à l’Accord de paix de 2018, et la violence entre les communautés sont en augmentation.

La pandémie de COVID-19 a également un impact sérieux sur la situation économique et humanitaire au Soudan du Sud et entrave le processus de transition car le gouvernement de ce pays doit se concentrer sur la réponse à l’épidémie. Au 23 juin, le Soudan du Sud comptait 1 892 cas d’infection et 34 décès dus au COVID-19, dont trois vice-présidents et neuf ministres infectés par le COVID-19.

David Shearer a déclaré que la MINUSS a poursuivi ses efforts pour mener des activités de protection des civils dans le contexte de la propagation du COVID-19, en soulignant certaines des difficultés de la MINUSS pendant que le gouvernement imposait des restrictions de voyage pour répondre à l’épidémie. Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MINUSS a également exhorté le Conseil de sécurité et l’Agence intergouvernementale et de développement (IGAD) à continuer de promouvoir les parties au Soudan du Sud à mettre en œuvre l’accord de paix.

À cette occasion, les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU ont appelé les parties au Soudan du Sud à mettre pleinement en œuvre l’accord de paix, se sont félicités de certains développements positifs survenus au Soudan du Sud au cours des dernières années et ont encouragé les parties concernées à se conformer pleinement à l’accord de cessez-le-feu.

Les pays ont particulièrement souhaité que la communauté internationale renforcerait leur soutien au Soudan du Sud pour gérer les problèmes humanitaires et l’impact de la pandémie de COVID-19. Certains pays ont suggéré que dans le temps à venir, le Soudan du Sud devrait se concentrer sur l’application de la justice pendant la période de transition, la lutte contre la corruption, la garantie des droits à la liberté et à la participation des personnes, en particulier des femmes, au processus de reconstruction nationale.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Délégation vietnamienne auprès de l’ONU, a hautement apprécié les développements positifs au Soudan du Sud ces dernières années, en reconnaissant les efforts du Gouvernement de transition du Soudan du Sud dans la réponse à COVID-19 et en partageant les difficultés de mise en œuvre de l’Accord de paix en raison de l’impact de COVID-19.

Le diplomate vietnamien a également réaffirmé le soutien du Vietnam à la MINUSS, ainsi que les efforts du deuxième hôpital de campagne du Vietnam à Bentiu (Soudan du Sud) pendant la pandémie de COVID-19. À l’heure actuelle, le Vietnam fournit 68 personnes à la mission de la MINUSS, dont 11 femmes, soit 16%.

NDEL