Vers une coopération étroite ASEAN-ONU

Lundi, 04 novembre 2019 à 11:14:11
 Font Size:     |        Print
 

Photo de famille entre les dirigeants de l'ASEAN et de l'ONU. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - L’ASEAN et l’ONU s’engagent à promouvoir leur coopération pour la paix, la sécurité et le développement durable dans la région et dans le monde, d’autant plus que le Vietnam et l’Indonésie assumeront le rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021.

C’est ce qu’on a appris lors du 10e Sommet ASEAN - ONU tenu le 3 novembre dans le cadre du 35e Sommet de l’ASEAN à Bangkok en Thaïlande.

Lors du sommet, les délégués ont souligné l’importance de promouvoir la coopération entre l’ASEAN et l’ONU dans le règlement des défis globaux, à savoir la lutte contre les changements climatiques et les catastrophes naturelles, la criminalité transnationale, le terrorisme, la montée des eaux des océans et la pollution des produits plastiques.

Ils sont convenus d’établir des liens étroits entre l’ASEAN, l’UNESCO et l’UNICEF.

À propos du dossier de la Mer Orientale, les délégués ont exprimé leur préoccupation devant les actes unilatéraux allant à l’encontre du droit international et portant atteinte à la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de la navigation maritime et aérienne dans cette zone.

Les dirigeants de l’ONU ont affirmé soutenir la position de l’ASEAN qui consiste à résoudre les différends par les dialogues et conformément au droit international.

La partie thaïlandaise, en tant que président de l’ASEAN 2019, s'est félicitée des efforts conjugués des pays membres pour réaliser 93% des objectifs du Plan d'action ASEAN - ONU, ce qui permettra d’accélérer la mise en œuvre de la Vision pour 2025 de la Communauté de l’ASEAN et des Objectifs de développement durable de l’ONU pour 2030. La partie thaïlandaise a aussi remercié l’ONU d’avoir soutenu l’ouverture du Centre pour la recherche et le dialogue durable.

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, de son côté, a souligné l'importance de promouvoir le rôle central de l'ASEAN dans l’édification de la structure régionale. Saluant les réalisations socio-économiques obtenues ces derniers temps par l’ASEAN, le secrétaire général de l'ONU a proposé à l'Association de valoriser la solidarité en son sein pour régler les défis actuels et ne laisser personne à la traîne.

L’ONU est prête à accompagner l’ASEAN dans son processus de développement durable, a indiqué Antonio Guterres.

Le Secrétaire général de l'ONU a profité de cette occasion pour appeler les pays aséaniens à effectuer une réduction de 45% des émissions de gaz à effet de serre, à appliquer la taxe carbone et à ne pas construire de centrales thermiques utilisant des combustibles fossiles. Il a aussi réitéré l’engagement des pays développés à consacrer 100 milliards de dollars à la lutte contre les changements climatiques.

NDEL