L'Espagne impulse sa coopération avec Cuba

Jeudi, 17 octobre 2019 à 21:57:32
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell et son homologue cubain Bruno Rodríguez lors de la conférence de presse après leur entretien. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le 16 octobre, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell, a confirmé que son pays utiliserait tous les obstacles juridiques possibles pour empêcher des mesures unilatérales des États-Unis contre Cuba. Il a également annoncé la visite à Cuba en novembre du roi de l’Espagne Felipe VI.

Selon le correspondant de l'Agence vietnamienne d’informations à La Havane, lors de la conférence de presse conjointe avec le ministre cubain des Affaires étrangères, à La Havane, Josep Borrell qui assumera le rôle de haut représentant de l'Union européenne (UE) chargé de la sécurité et de la politique étrangère à partir du 1er novembre, a fait savoir que l'Espagne était consciente des difficultés rencontrées par Cuba en raison des sanctions américaines que Madrid considère comme des mesures unilatérales et auxquelles il s’oppose en principe.

Le chef du service diplomatique espagnol a également souligné que Madrid et Bruxelles utiliseraient toutes les capacités diplomatiques et juridiques pour protéger leurs investisseurs et leurs entreprises.

Pour sa part, le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a réaffirmé que La Havane souhaitait maintenir un dialogue ouvert avec Madrid sur toutes les questions, et qualifiait de « historique » la prochaine visite du roi Felipe VI à Cuba. C'était la première fois que le roi de l'Espagne se rendait en visite officielle dans le pays insulaire qui était son ancienne colonie.

Bruno Rodríguez a déclaré que les relations économiques, commerciales et d'investissement entre les deux pays progressaient bien et que les deux gouvernements partageaient le souhait de continuer à développer ces relations, en particulier dans les domaines à fort potentiel comme le tourisme, les énergies renouvelables et l'agriculture.

L'UE est actuellement le principal investisseur à Cuba, avec une valeur de plus de 500 millions de dollars en 2017. L'Espagne joue un rôle clé, en particulier dans les projets d'infrastructure touristique. Le pays de la péninsule ibérique est également le troisième partenaire commercial de Cuba, après le Venezuela et la Chine, avec un échange dépassant un milliard d’euros l’an dernier.

NDEL