Les États-Unis et la Chine ne parviendront à aucun accord avant l’élection présidentielle américaine de 2020

Vendredi, 16 août 2019 à 18:27:03
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Les États-Unis et la Chine ne parviendront pas à un accord commercial global avant l’élection présidentielle américaine de 2020, a prédit le commentateur indépendant Gordon Chang.

Lors d’une interview accordée à Hill.TV, Gordon Chang a déclaré qu’il ne s’attendait pas à une avancée significative du 13e cycle de négociations entre les deux pays qui devrait se dérouler à Washington le mois prochain. Car, selon lui, il y a trop peu de points communs entre les deux parties.

« Les marchés ont systématiquement sous-estimé les considérations politiques des deux côtés » qui pourraient empêcher l’aboutissement d’un accord, a-t-il indiqué.

Mardi matin, le Bureau commercial de la Maison Blanche a annoncé qu’il envisageait de différer les droits de douane à l’égard de diverses importations chinoises (téléphones portables, ordinateurs portables, consoles de jeux vidéo, jouets, écrans d'ordinateur, chaussures et vêtements) jusqu'au 15 décembre. L'agence a également annoncé qu'un certain nombre d’articles seraient exclus de la liste des produits chinois soumis à une taxe supplémentaire de 10% à compter du 1er septembre.

La décision a été prise dans le contexte de l’escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. La semaine dernière, les États-Unis avaient qualifié Pékin de manipulateur de monnaie après que la Chine avait eu permis à sa monnaie de s’affaiblir à plus de 7 yuans pour un dollar américain.

À l'heure actuelle, les responsables des deux côtés tentent de promouvoir les contacts et les conversations pour résoudre les différends et réduire les tensions.

La semaine dernière, des économistes de Wall Street (États-Unis) ont mis en garde contre un risque accru de récession économique d'ici à l'élection présidentielle américaine de 2020, en partie à cause de la politique commerciale du Président Donald Trump. Ces préoccupations pourraient constituer un défi pour le patron de la Maison Blanche dans sa recherche d'un second mandat.

NDEL