Le Vietnam à la 25e conférence restreinte des ministres de l’Economie de l’ASEAN

Mardi, 23 avril 2019 à 14:23:30
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, (6e personne à droite) et les ministres de l'Economie de l'ASEAN. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam, représenté par le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, a participé mardi à la 25e conférence restreinte des ministres de l’Économie de l’ASEAN (AEM Retreat 25) qui se tenait les 22 et 23 avril à Phuket, en Thaïlande.

Au cœur des discussions de cette conférence étaient la conclusion des négociations de l’accord de Partenariat économique global régional (RCEP) et la promotion du guichet unique de l'ASEAN (ASW).

Une fois signé, le RCEP qui concerne 10 pays de l’ASEAN, la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée, l’Australie, et la Nouvelle-Zélande créera le plus grand bloc commercial au monde, représentant 28% du produit intérieur brut mondial et 30% de la valeur commerciale du monde.

Le mécanisme ASW, quant à lui, a pour objectif de connecter les guichets uniques nationaux des États membres de l’ASEAN afin d'accélérer l'échange électronique de données douanières que les opérateurs pourront utiliser pour obtenir des dédouanements, des permis et d'autres documents liés aux échanges avec les pays de l’ASEAN. Grâce à l’ASW, le temps d’attente des marchandises à la frontière pourrait être réduit de 10 à 3 jours.

Lors de l’AEM Retreat 25, les ministres de l’Économie de l’ASEAN devraient signer deux documents importants que sont l’accord sur le commerce des services de l’ASEAN (ATISA) et le 4e protocole d’amendement à l’accord d’investissement global de l’ASEAN (ACIA).

Selon la directrice générale du Département des négociations commerciales du ministère thaïlandais du Commerce, Auramon Supthaweethum, l’ATISA vise à réduire les obstacles pour le commerce des services de l’ASEAN en créant un environnement libéralisé, stable et prévisible pour les fournisseurs de services de la région. Les domaines bénéficiaires constituent la santé, le tourisme, l’hôtellerie, la construction et l’organisation des conférences et des expositions. L’ACIA, a-t-elle indiqué, est destiné à stimuler les investissements dans la région. Les pays membres de l'ASEAN ont achevé les négociations sur ces deux accords à la fin de l'année dernière.

En tant que présidente de l'ASEAN en 2019, la Thaïlande a proposé 13 priorités économiques, axées sur trois piliers : Préparer l’ASEAN à la révolution industrielle 4.0, Promouvoir la connectivité de l'ASEAN via le commerce, l’investissement et le tourisme, et renforcer le développement économique durable au sein de l'ASEAN.

L’AEM Retreat 25 travaillera également sur ce que l’ASEAN peut faire en tant que communauté économique pour répondre aux défis posés par la révolution industrielle 4.0.

NDEL