Le Vietnam et Cuba discutent de la réforme des entreprises étatiques

Jeudi, 18 avril 2019 à 16:05:54
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Un séminaire de deux jours sur le rôle de la réforme des entreprises étatiques dans le développement socio-économique s'est ouvert le 17 avril, à Hanoï, dans le cadre de la coopération d’amitié entre le Vietnam et Cuba.

L’événement visait à partager des expériences avec la Commission permanente pour la mise en œuvre et le développement de Cuba en matière d’actionnarisation, de réglementations juridiques sur le développement des entreprises, des politiques de développement, et d’amélioration de l’efficacité des entreprises étatiques, de gestion des capitaux pour les entreprises étatiques…

Le président de la compagnie d'investissement de capitaux publics (SCIC), Nguyên Duc Chi, a déclaré que l'événement visait à renforcer les liens entre la SCIC et la Commission permanente pour la mise en œuvre et le développement de Cuba.

La SCIC est prête à partager son expérience en matière de mise à jour de modèles économiques à orientation socialiste et espère que la partie cubaine pourra acquérir de l’expérience, contribuant au succès de la réforme de ses entreprises étatiques, a-t-il déclaré.

Nguyên Duc Chi a ajouté que la SCIC acquérait les droits de représentation de 1 055 entreprises d’un capital de l’État supérieur à 14 800 milliards de dôngs (643 millions de dollars).

Leonel Ramon Andollo Valdes, vice-président de la Commission permanente pour la mise en œuvre et le développement de Cuba, a affirmé que les informations fournies par les organes du Vietnam et la SCIC seraient utiles à Cuba dans son processus de renouveau.

La SCIC a activement participé à la restructuration des entreprises étatiques, a pris des décisions concernant les plans d'entreprise et a augmenté l'investissement dans des entreprises étatiques.

La SCIC a vendu avec succès ses capitaux dans 955 entreprises étatiques et a cédé sa totalité dans 892 autres, réalisant un chiffre d’affaires total de 47 000 milliards de dôngs, soit supérieur que le capital initial de plus de 11 000 milliards de dôngs, a-t-il fait savoir.

VNA/NDEL