Le Vietnam affirme les efforts de l’ASEAN pour réduire les écarts de développement

Mercredi, 13 février 2019 à 15:45:01
 Font Size:     |        Print
 

La cinquante-septième session de l'ECOSOC a lieu du 11 au 21 février 2019. Photo : ONU

Nhân Dân en ligne - Lors de la cinquante-septième session de la Commission du développement social du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) tenue récemment à New York, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a souligné les efforts de l’ASEAN pour réduire les écarts de développement entre ses pays membres.

Ayant pour thème « La lutte contre les inégalités et les obstacles à l’inclusion sociale au moyen des politiques budgétaires et salariales et des politiques de protection sociale », la cinquante-septième session a réuni les représentants des pays membres de l’ONU et d’organisations non-gouvernementales et intergouvernementales.

Au nom de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), l’ambassadeur Dang Dinh Quy s’est dit partager la même préoccupation que la communauté internationale face à la persistance des injustices sociales en termes d’accès à un emploi décent, à une éducation de qualité et aux soins de santé dans chaque pays et entre les pays.

Il a fait part de l’expérience de l’ASEAN dans la réduction des écarts de développement en exploitant les possibilités offertes par les technologies de l’information et des communications (TIC), en renforçant la protection sociale et en facilitant le travail décent.

En effet, l’ASEAN a déployé beaucoup d’efforts pour réduire l’écart de développement entre ses pays membres en mettant en œuvre l’Initiative pour l’intégration de l’ASEAN (IAI). Il s’agit d’un cadre pour la coopération régionale grâce à laquelle les membres plus développés de l'ASEAN pourraient aider les pays membres qui en ont le plus besoin.

Le représentant de l’ASEAN a affirmé l’engagement du bloc à renforcer la qualité de la vie des personnes les plus vulnérables, ainsi que ses efforts pour améliorer la sûreté et la santé au travail pour protéger la sécurité, la santé et le bien-être des travailleurs dans la région à travers des actions concrètes comme l’augmentation des normes de sécurité et de santé sur les lieux de travail et la promotion de l’emploi vert.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy a également mis en exergue la nécessité d’intensifier davantage la coopération et l’aide mutuelle aux niveaux mondial, régional et bilatéral pour réduire le fossé de développement, profiter des avantages offerts par les nouvelles technologies et les innovations pour bien servir l’intérêt des peuples et assurer l’accès équitable et universel à la protection sociale.

NDEL