Le Vietnam salue les contributions de l’OIF aux travaux de l’ONU

Mardi, 15 septembre 2020 à 09:58:53
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l'ONU. Photo : baoquocte.vn.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam salue les contributions de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) aux travaux des Nations Unies (ONU).

C’est ce qu’a déclaré l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l'ONU, lors d’une session de discussion ouverte en ligne sur la coopération entre l’ONU et l’OIF organisée pour la première fois le 8 septembre par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le diplomate vietnamien s'est félicité de la contribution de l'OIF aux travaux de l'ONU en général et du Conseil de sécurité de l’ONU en particulier, reflétée par la participation de nombreux pays membres de l'OIF aux activités pour préserver la paix, prévenir les conflits et promouvoir les programmes pour les femmes, la paix et la sécurité.

L'ambassadeur a reconnu que de nombreux membres de l'OIF sont actuellement confrontés à des difficultés et des défis tels que les conflits ethniques, la religion, le terrorisme et que l'OIF elle-même est également confrontée à des difficultés telles que le manque de ressources, l’accessibilité linguistique pour les jeunes et les initiatives de connexion communautaire de langue française.

En outre, l'ambassadeur Dang Dinh Quy a suggéré que l'OIF et l'ONU continuent de promouvoir le multilatéralisme, le règlement pacifique des différends sur la base du droit international ; de jouer un rôle dans la prévention des conflits et la promotion de la recherche des solutions politiques aux conflits ; d’envoyer des forces pour participer aux activités de maintien de la paix de l'ONU.

L'ambassadeur a également affirmé que le Vietnam, en tant que membre à la fois de l'OIF et de l'ONU, était prêt à aider à promouvoir les relations entre les deux organisations.

L'OIF a été créée en 1970. Au début de ses activités, l'OIF s'est concentrée sur la coopération dans les domaines de la culture, de l'éducation et de la technologie. En 2004, l'OIF a répondu à l'appel du secrétaire général des Nations Unies pour demander aux pays membres de participer aux activités des missions des Nations Unies. Aussi à partir de cette époque, les questions politiques et sécuritaires ont été débattues au Sommet de la Francophonie.

VNA/NDEL