Solidarité des universités vietnamiennes face à la pandémie Covid-19

Vendredi, 17 avril 2020 à 19:13:14
 Font Size:     |        Print
 

Ouidad Tebbaa, Directrice régionale de l'AUF en Asie-Pacifique, lors de la conférence en ligne. Photo : AUF.

Nhân Dân en ligne - Recteurs, rectrices, vice-recteurs et vice-rectrices, responsables d’établissements et journalistes, ils étaient plus d’une centaine à participer à une conférence en ligne inédite sur les défis que pose la fermeture des établissements universitaires au Vietnam. Les représentants de 43 universités du Nord au Sud ont pu identifier les besoins communes et apporter ensemble des solutions. Le séminaire en ligne s'est déroulé au Vietnam, le 16 avril 2020, en présence des représentants du Ministère vietnamien de l'Éducation et de la Formation.

“Le plus grand mérite de cette réunion sera la solidarité, l’écoute et le partage d’expériences”, a ouvert la séance de travail Ouidad Tebbaa, Directrice régionale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) en Asie-Pacifique, organisateur de cette recontre ayant pour objectif de mettre en valeur l’expertise d’un certain nombre d’établissements qui pourrait être valorisée et mutualisée pour les autres.

Pensée comme une des actions concrètes menées dans le cadre du plan d’action spécial AUF - Pandémie COVID-19, suite au lancement officiel de l’appel à projets international, cette rencontrea été organisée par l’AUF dans le but de formaliser un accompagnement qui est au plus près des besoins et des attentes réelles de ses membres. “La nouvelle stratégie de l’AUF pour les quatre prochaines années va porter essentiellement sur vos attentes. Il est absolument nécessaire d’articuler toutes nos programmations pour les prochaines années sur ces besoins et ces difficultés que vous avez rencontrées, notamment en cette période extrêmement difficile”, a insisté la Directrice régionale.

Invité à la rencontre, le ministère de d’Éducation et de la Formation du Vietnam félicite le plan d’action spécial AUF - Pandémie COVID-19 et soutient cette initiative de rencontre virtuelle avec des universités vietnamiennes. “Nous apprécions vivement la contribution de l’AUF au développement de l’éducation du Vietnam et de l’enseignement supérieur en particulier. Nous souhaitons que l’AUF continuera à accompagner, avec nous, les universités vietnamiennes pour surmonter les difficultés causées par la crise sanitaire”, s’est expriméeProf.Assoc. Nguyen Thu Thuy, Directrice par intérim du Département de l’Enseignement supérieur, Ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation.

Face à la crise sanitaire, comment les universités vietnamiennes, fermées depuis fin janvier 2020, sont-elles organisées pour maintenir la continuité pédagogique, recherche et gouvernance ? Plusieurs questions ont été abordées lors de cette réunion. Les établissements ont partagé leurs défis mais aussi leurs bonnes pratiques pour faire face à cette situation difficile.

Tous les participants se sont mis d’accord sur le fait qu’il est essentiel, plus que jamais, de renforcerle réseautage des universités membres pour multualiser davantage des expertises et des ressources en ligne, notamment grâceà la plateforme BNEUF que l’AUF a mis à la disposition de ses membres. “On pourrait envisager aussi la possibilité de mettre en place des projets de recherche inter-universitaires et pluri-disciplinaires”, a suggéré Le Vu Nam, Université de droit et d’économie de Hô Chi Minh-Ville.

Les universités ont également exprimé leur besoins concrets en matièredes guides et des outils en faveur de l’enseignement en ligne, de transfert d’expertise, d’assurance de qualité (notamment pour l’enseignement des langues étrangères) et des infrastructures pour la connexion à Internet dans les régions lointaines,etc.

À la suite des échanges, la représentante du Ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation a proposé de mettre en place, très prochainement dans les jours qui viennent, une deuxième séance de travail avec l’AUF pour discuter davantage des mesures d’accompagnement des universités dans ce contexte, mais aussi des accompagnements dans le moyen et long terme.

Même son de cloche, la Directrice régionale de l’AUF Ouidad Tebbaa a clôturé la séance par annoncer que des échanges beaucoup plus précises sur chaque thématiques seront mises en place très prochainement avec des publics cibles différents, après cette première réunion de démarrage et à partir des recommandations formulées.

AUF/NDEL