Les jeunes de l’ASEAN et du Japon font des recommandations pour la pollution plastique des océans

Mardi, 16 mars 2021 à 21:04:11
 Font Size:     |        Print
 

La pollution plastique du milieu marin cause les conséquences néfastes sur la vie marine et la santé humaine. Photo : baohagiang.vn.

Nhân Dân en ligne - Vingt-deux jeunes intellectuels représentant les dix États membres de l’ASEAN et le Japon ont adopté, le 16 mars, une déclaration commune dans laquelle ils ont exprimé leur inquiétude concernant les déchets plastiques marins et formulé 13 recommandations.

Dans la « Déclaration des futurs dirigeants sur la coopération ASEAN-Japon pour les déchets plastiques marins internationaux », ils ont déclaré : « sur la base de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), qui définit la pollution du milieu marin, nous sommes préoccupés par la pollution plastique du milieu marin et ses conséquences néfastes sur la vie marine et la santé humaine et prenons conscience de la menace de la pollution plastique du milieu marin pour les générations futures. »

Ils ont émis des recommandations dans 13 domaines à l’attentiondes parties concernées, à savoir le secteur privé, le secteur public et le secteur universitaire. Ils ont tenu compte du fait que la problématique des déchets plastiques nécessite les efforts concertés de toutes les parties.

Les 13 recommandations énumérées dans la déclaration conjointe concernent une série de questions, notamment la promotion des activités de recherche et dedéveloppement pour les innovations matérielles et la production de plastiques biodégradables ; le renforcement de la recherche et de la collaboration universitaire et du transfert de connaissances sur les déchets plastiques marins entre l’ASEAN et le Japon et l’établissement de partenariats de coopération entre les communautés locales et d’autres parties prenantes sur la réduction des déchets plastiques.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature de la déclaration, le secrétaire général de l’ASEAN, Lim JockHoi, a appelé à accroître la coopération ASEAN-Japon dans la lutte contre la pollution afin de protéger les océans pour les générations futures.

La docteure en droit, Nguyên Thi Thanh Trà, l’un des deux représentants vietnamiens signataires de la Déclaration, a partagé les solutions qu’elle appréciait particulièrement. Il s’agit du développement et du transfert technologiques, de l’éducation et de la sensibilisation du public, et le développement urbain intégrant la technologie et les énergies propres.

L’élaboration de la « Déclaration des futurs dirigeants sur la coopération ASEAN-Japon pour les déchets plastiques marins internationaux » était un projet parrainé par le Centre ASEAN-Japon (AJC) pour promouvoir la coopération entre les deux parties, dans la lutte contre les déchets plastiques marins.

Vingt-deux étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs représentant le Japon et dix pays membres de l’ASEAN ont été sélectionnés après un processus de sélection rigoureux parmi environ 60 candidats qui étudient actuellement au Japon.

Depuis novembre dernier, les 22 étudiants ont travaillé ensemble en ligne pour rédiger cette déclaration commune à travers une série de trois sessions préparatoires et des conférences avec les conseils de nombreux experts dans ce domaine.

NDEL