Le PM ordonne la suspension de l'importation d'animaux sauvages

Vendredi, 24 juillet 2020 à 16:59:54
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a publié le 23 juillet la directive 29 / CT-TTg sur les mesures urgentes visant à renforcer la gestion des animaux sauvages.

La directive souligne le point de vue constant du Vietnam sur le renforcement de l’application des lois nationales et internationales concernant les animaux sauvages afin de respecter ses engagements internationaux pertinents.

Conformément à ce point de vue, le Premier ministre ordonne de suspendre l'importation d'animaux sauvages, morts ou vivants, leurs œufs, larves, parties, dérivés (à l'exception des animaux aquatiques utilisés pour la production et la transformation de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux comme d'animaux sauvages déjà transformés pour être utilisés comme matériaux pour la production de médicaments ou comme produits finaux) jusqu'à ce que de nouvelles instructions soient données.

Pour les espèces sauvages déjà autorisées par CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) à exporter vers le Vietnam, l'agence des douanes à la porte frontière doit exiger que celles-ci soient renvoyées au lieu d'exportation.

Le Premier ministre ordonne également aux ministères de revoir les documents juridiques en vue de modifier et de compléter les sanctions en cas de consommation illégale d'animaux sauvages.

Les localités sont tenues d'abolir les marchés d’animaux sauvages ou les sites de commerce ; de maintenir une gestion stricte et de régler strictement les actes de braconnage, d'achat, de vente, de transport, d'abattage, de consommation, de stockage, de publicité et d'abus de la faune, en particulier des espèces animales, des oiseaux et des reptiles dans l’environnement naturel.

Le document exhorte également les fonctionnaires, les employés de l’État et leurs familles à ne pas participer à la chasse, à la capture, à l’achat, à la vente, au transport, à l’abattage, à la consommation, au stockage et à la publicité de la faune.

Par ailleurs, le chef du gouvernement charge les ministères et les autorités locales de renforcer leur supervision de l'élevage d’animaux sauvages et d'intensifier la lutte contre les violations des réglementations et des lois relatives à la faune.

VNA/NDEL