Annonce de la première publication sur la qualité de l’air au Vietnam

Mardi, 14 juillet 2020 à 16:05:01
 Font Size:     |        Print
 

Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - La première publication de la série intitulée « Politiques et pratiques des activités relatives aux ressources naturelles et à l’environnement », a été récemment annoncée sur le thème de la gestion de la qualité de l’air au Vietnam. La version complète de la publication en vietnamien et en anglais est actuellement disponible sur le site web de l’Institut la stratégie et des politiques sur les ressources naturelles et l’environnement (ISPONRE) ou peut être téléchargée directement.

L’Institut de la stratégie et des politiques sur les ressources naturelles et l’environnement (ISPONRE) du Ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement vient d’annoncer le premier d’une série de publications spécialisées sur la pollution atmosphérique pour fournir diverses informations et perspectives des niveaux de gestion, d’experts, de scientifiques et d’habitants.

Étant donné que de plus en plus de habitants ont besoin d’accéder à des informations concernant les niveaux de pollution de l’air, les impacts sur la santé et les mesures d’amélioration de la qualité de l’air en courant, l’ISPONRE a présenté une série de publications sur la qualité de l’air au Vietnam, dans laquelle il y a quatre sujets que sont (1) Aperçu de la gestion de la qualité de l’air au Vietnam, (2) Pollution de l’air dans les villes vietnamiennes, (3) Impacts de la pollution atmosphérique, et (4) Minimisation de l’impact de la pollution de l’air au Vietnam.

La première publication de la série, ayant pour thème « Politiques et pratiques des activités relatives aux ressources naturelles et à l’environnement », se concentre sur la gestion de la qualité de l’air au Vietnam. La version complète de la publication en vietnamien et en anglais est disponible sur le site web de l’ISPONRE ou peut être téléchargée directement. La version abrégée en vietnamien a été imprimée et diffusée directement aux organisations et agences chargées d’améliorer la qualité de l’air au Vietnam.

Selon cette publication, si la loi est strictement respectée, l’environnement du Vietnam sera certainement moins pollué qu’aujourd’hui. En outre, la publication met l’accent sur une participation plus active du secteur privé, des organisations non-gouvernementales (ONG) et des groupes communautaires, en combinaison avec le soutien de partenaires internationaux et d’instituts de recherche. Le contrôle de la pollution de l’air au Vietnam dispose de beaucoup de potentiel d’amélioration et de nouvelles approches.

Cependant, la publication reconnaît que la question de la gestion de la qualité de l’air au Vietnam était confrontée à un certain nombre de défis liés au cadre juridique qui devrait être améliorés dans un proche avenir, tels que l’amélioration du système de normes en matière d’environnement, l’application d’outils d’autorisation environnementale, l’élaboration de documents juridiques spécifiques pour la gestion de la qualité de l’air, etc.

La publication a également affirmé que le Vietnam nécessitait de faire plus d’efforts pour développer une base de données sur la pollution atmosphérique, et que car « des données asynchrones et inadéquates empêcheraient les décideurs politiques de manifester de bonnes décisions ».

NDEL

  Partager cet article