Quang Nam créera une réserve de douc à pattes grises

Lundi, 22 juillet 2019 à 16:26:31
 Font Size:     |        Print
 

Les doucs à pattes grises dans la montagne de Hon Dô, village de Dông Cô, commune de Tam My Tây, district de Nui Thành, province de Quang Nam. Photo : baotainguyenmoitruong.vn

Nhân Dân en ligne – Afin de protéger les doucs à pattes grises (Pygathrix cinerea) dans le village de Dông Cô, commune de Tam My Tây, district de Nui Thành, province de Quang Nam (au Centre) qui sont en ce moment menacés d’extinction, le comité populaire de Quang Nam en coordination avec le centre GreenViet créera une réserve d’une superficie de 150 ha.

Trân Huu Vy, directeur du centre GreenViet, a fait savoir que le projet de conservation d’une petite population de doucs à pattes grises de la forêt de la commune de Tam My Tây, du district de Nui Thành, pour la période 2019-2028, avait pour objectif de rétablir au minimum 150 ha d’habitat de ce singe en dix ans, et de commencer le reboisement de la forêt primaire afin de créer un meilleur environnement. D’un coût d’investissement total de plus de 100 milliards de dôngs, le projet se compose en deux étapes.

Le projet s’articulera autour de la livraison de bois aux habitants, de la sensibilisation de la communauté rurale sur la protection des doucs à pattes grises, du rétablissement de leur habitat naturel, de la création d’un centre d’études de la nature, du perfectionnement des infrastructures, du renforcement du tourisme vert, du développement socio-économique dans la zone tampon, et de la formation de main-d’œuvre.

Jusqu’à maintenant, les habitants ont tous soutenu le projet de conservation des doucs à pattes grises et sont prêts à rendre des terres agricoles pour rétablir l’habitat de l’espèce. Ils ont aussi exprimé leur souhait que le gouvernement prenne des mesures concrètes afin de les aider à garantir leurs moyens de subsistance.

Actuellement, environ 50 individus constituant quatre groupes vivent sur 25 ha de forêt répartis sur les montagnes de Hon Dô, de Hon Ông, de Duong Bông et de Duong Ban Lâu. C’est là où les doucs à pattes grises doivent faire face à de nombreuses difficultés telles que le manque de nourriture et d’habitat, les incendies de forêt, et la dégénérescence des gènes.

D’après le professeur et docteur Lê Vu Khoi, une fois mis en œuvre, ce projet contribuera à protéger la biodiversité et à créer une zone de protection de l’espèce. Dans l’immédiat, Quang Nam devrait protéger 30 ha de forêts primaires sur les monts de Hon Dô, de Hon Ông, de Duong Bông et de Duong Ban Lau, a-t-il indiqué.

Le docteur Adrian Schuhbeck, conseiller de haut rang sur la biodiversité du centre GreenViet, a affirmé qu’il était nécessaire de mobiliser la participation de la communauté au projet dès le début et de veiller aux intérêts de la population dans la construction de la zone de conservation de l’espèce, a-t-il ajouté.

NDEL