La BM soutiendra la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la partie septentrionale du Centre du Vietnam

Jeudi, 25 avril 2019 à 11:21:46
 Font Size:     |        Print
 

Un coin de la forêt dans la province de Quang Tri. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne - Pour chaque diminution d’une tonne des émissions de gaz à effet dans la partie septentrionale du Centre du Vietnam, le Vietnam recevra cinq dollars par l’intermédiaire de la Banque mondiale (BM).

Un colloque sur le projet de « soutien à la préparation de la mise en œuvre du programme de réduction des émissions de déboisement et de dégradation forestière (REDD+) au Vietnam pour la 2e période » a eu lieu le 19 avril dans la ville de Dông Ha, province de Quang Tri (au Centre) afin de perfectionner les mécanismes et de régler les plaintes concernant le projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la partie septentrionale du Centre du Vietnam pour la période 2018-2025.

Le projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la partie septentrionale du Centre du Vietnam pour la période 2018-2025 est le premier programme contre les émissions de gaz à effet de serre causées par la déforestation et la dégradation de la forêt au Vietnam. Il est mis en œuvre dans six provinces de la partie septentrionale du Centre du Vietnam que sont Thanh Hoa, Nghê An, Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên-Huê. D’une superficie de 5,1 hectares avec un taux de couverture forestière de 57%, cette région compte plus de 10 millions d’habitants.

Ce projet a pour objectif de réduire les émissions, favorisant ainsi la gestion durable des forêts, ainsi que la promotion d'une agriculture intelligente pour s'adapter aux changements climatiques et à des moyens de subsistance durables pour les personnes vivant de la forêt.

Le Vietnam est un des 14 pays choisis pour expérimenter le REDD+, de même qu'il est le premier à appliquer des mesures de réduction de la déforestation et de la dégradation des forêts.

Ce programme a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’augmenter l’absorption d’environ 32,09 millions de tonnes de CO2 converti. Le Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) de la Banque mondiale (BM) s'est engagé à financer les efforts de réduction des émissions après avoir évalué la mise en œuvre de la conversion de 10,3 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalence à 51,5 millions de dollars.

NDEL

  Partager cet article