Le secteur des services du Vietnam vise une croissance d’environ 7 à 8%

Mardi, 06 avril 2021 à 11:30:18
 Font Size:     |        Print
 

Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vient d’approuver la stratégie globale de développement du secteur des services du Vietnam pour la période 2021-2030, avec une vision à l’horizon 2050.

L’objectif spécifique de la stratégie est que le taux de croissance du secteur des services au cours de la période 2021-2030 atteindra à environ 7-8%, supérieur au taux de croissance général de l’économie. D’ici 2030, la part du secteur des services représentera environ 50% du produit intérieur brut (PIB).

Au cours de la période 2030-2050, le secteur des services continuera de maintenir un taux de croissance plus élevé que le taux de croissance général de l’économie, représentant environ 60% du PIB.

Accélération de la restructuration des industries de services

L’orientation générale de la stratégie est d’accélérer la réforme institutionnelle, d’améliorer la transparence, l’efficacité et la compétitivité des industries de services dans le contexte de la quatrième révolution industrielle et de l’intégration internationale du Vietnam.

En outre, il est nécessaire d’intensifier la restructuration des industries de services basées sur la technologie moderne et l’application des réalisations de la quatrième révolution industrielle, en particulier dans les secteurs de services tels que la finance et la banque, les assurances, les soins de santé, l’éducation, les transports, la logistique, le commerce, le tourisme, etc...; de maintenir le taux de croissance du secteur des services supérieur par rapport à celui du PIB et d’augmenter progressivement le ratio de service dans le PIB.

L’orientation du projet est de se concentrer sur le développement d’un certain nombre d’industries et de produits de services avec des niveaux élevés de connaissances et de technologies, disposant des avantages compétitifs tels que la distribution, le tourisme, les technologies de l’information, la finance, la banque, la logistique, l’éducation et la formation, la santé et d’autres. Dans le même temps, la stratégie vise un établissement d’un certain nombre de centres de services touristiques avec des produits touristiques de haute qualité, empreints d’une identité culturelle nationale et compétitifs au niveau régional et international.

On devrait continuer de mobiliser des sources de capitaux d’investissement de tous les secteurs économiques au pays et à l’étranger pour moderniser et construire de nouvelles infrastructures, ainsi que d’équiper des installations techniques modernes pour faciliter le développement des services. Les capitaux du budget de l’État devraient être prioritaires pour le développement, la consolidation, la mise à niveau et la modernisation des infrastructures clés telles que les transports, les aéroports, les ports maritimes et les télécommunications.

Le Vietnam ouvrira le marché des services conformément aux engagements internationaux, en renforçant la mobilisation et la promotion des investissements étrangers dans le secteur des services et évaluant la compétitivité de chaque secteur des services à l’heure actuelle et à l’avenir.

Intensification du développement par régions

La stratégie définit également une orientation pour le développement du secteur des services par régions. Plus précisément, pour les deltas, il est nécessaire d’appliquer activement la science et la technologie, de développer fortement les industries de services, en particulier les services pour la production, les services commerciaux et médicaux, les soins de santé et la sécurité sociale.

Dans l’avenir, le Vietnam formera de grands centres de services régionaux et mondiaux sur le commerce, le tourisme, la finance, la logistique dans les grandes villes, à savoir Hanoi, Hai Phong, Da Nang, Ho Chi Minh-Ville et Can Tho, en renforçant la connectivité entre des principaux centres de services et des centres de services sur le corridor économique régional, y compris le nouveau corridor international routier et commercial maritime entre la ville chinoise de Chongqing et Singapour, comme le corridor économique Est-Ouest et le corridor économique du Sud.

La région montagneuse vise un développement de l’écotourisme et du tourisme culturel pour mettre en jeu la valeur des ressources naturelles, des vestiges historiques et des caractéristiques culturelles des groupes ethniques de la région, à côté du tourisme de villégiature dans des lieux aux conditions climatiques adaptées. De plus, la région montagneuse devrait accorder une attention sur le développement des infrastructures, exploiter les avantages de l’économie frontalière pour développer les services de distribution et de tourisme.

Les zones marines, côtières et insulaires mettront en œuvre le développement des industries de services, en particulier celles à fort potentiel, aux avantages et à haute valeur ajoutée associés à des emplacements géographiques tels que le tourisme, le transport maritime, la logistique et l’exploitation interservices du pétrole et du gaz, les services de logistique de la pêche.

On doit construire de grands centres logistiques à Hai Phong, Da Nang, Ho Chi Minh-Ville, Ba Ria-Vung Tau et Can Tho ; associer le développement de l’industrie des services dans les zones côtières, les mers et les îles à une protection ferme de la sécurité, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale.

NDEL