Le ministre cambodgien de l’information et ses souvenirs avec le Journal Nhân Dân

Lundi, 08 mars 2021 à 18:10:10
 Font Size:     |        Print
 

Khieu Kanharith, membre du Comité central du Parti populaire cambodgien et ministre de l'Information, partage ses souvenirs avec le Journal Nhân Dân.

Nhân Dân en ligne — Khieu Kanharith, membre du Comité central du Parti populaire cambodgien et ministre de l’Information, a partagé les souvenirs de ses débuts en tant que journaliste, lorsqu’il a reçu l’aide enthousiaste des journalistes du Journal Nhân Dân.

Lors d’un entretien avec le correspondant de Nhân Dân à Phnom Penh, à l’occasion du 70e anniversaire de la fondation du Journal (11 mars 1971), le responsable cambodgien a tenu à partager son expérience d’il y a plus de 40 ans, alors qu’il n’avait pas encore effectué sa formation de journaliste.

Après le renversement du régime génocidaire de Pol Pot, le 7 janvier 1979, Kanharith et plusieurs autres jeunes ont été chargés d’étudier le journalisme pour contribuer à la restauration et la reconstruction du Cambodge.

Apprendre un nouveau domaine constituait un enjeu pour les jeunes cambodgiens qui avaient étudié le droit et la diplomatie. Heureusement, ils ont reçu l’aide continue du journaliste Lê Binh et des autres membres de la délégation du Journal Nhân Dân qui étaient en mission à Phnom Penh, quelques mois après la libération du Cambodge.

Lê Binh, qui avait couvert la Conférence de Paris en 1973, et ses collègues ont aidé les futurs journalistes cambodgiens à se former à la rédaction de nouvelles, d’articles et de reportages, ainsi qu’à la conception d’un journal.

La carrière journalistique les a fait grandir en tant que révolutionnaires jusqu’à devenir des guides pour les nouvelles générations de Cambodgiens voués à la diffusion de l’information au service du Parti populaire et de leur patrie.

Kanharith a fait savoir que la plupart de ses compétences journalistiques sont dues au Journal Nhân Dân.

Selon Kanharith, le Journal Nhân Dân compte de nombreux excellents journalistes et il s’est vraiment réjoui de la décision du Journal d’ouvrir un bureau de représentation à Phnom Penh.

À la mi-octobre 2014, une délégation de Nhân Dân, conduite par le membre du Comité central du Parti communiste du Vietnam et son rédacteur en chef, Thuân Huu, s’est rendue au Cambodge pour ouvrir ce bureau. Le ministère cambodgien de l’Information a solennellement accueilli cet événement et a créé des conditions favorables pour que le bureau puisse rapidement fonctionner, a déclaré Kanharith.

Le rédacteur en chef du Journal Nhân Dân, Thuân Huu, le ministre de l’Information du Cambodge, Khieu Kanharith, et l’ambassadeur du Vietnam à Phnom Penh, Thach Du, inaugurent le bureau permanent du journal au Cambodge.

Kanharith a souligné que l’ouverture du bureau de représentation du Journal Nhân Dân avait contribué à renforcer davantage l’échange d’informations et d’expériences entre les deux parties.

Il a noté que chaque jour, certaines stations de radio de Phnom Penh et de la province de Siem Reap diffusaient des informations en vietnamien afin que les ressortissants vietnamiens vivant au Cambodge puissent être au courant de ce qui se passait dans leur pays d’origine.

La partie cambodgienne diffusait également des informations, de la musique, des images et d’autres matériels afin que la population locale puisse comprendre la vie quotidienne des Vietnamiens, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne les relations avec le Journal Nhân Dân, le ministre cambodgien a exprimé sa volonté de promouvoir la coopération dans la production de journaux imprimés, de chaînes de télévision et de radio, ainsi que dans la technologie numérique.

Il a souligné que l’échange d’informations était essentiel pour servir de pont et permettre aux peuples des deux pays de mieux se connaître.

À l’occasion du 70e anniversaire de la première publication du Journal Nhân Dân, voix du Parti, de l’État et du peuple vietnamiens, Khieu Kanharith a adressé ses meilleurs vœux de santé aux responsables et personnels de ce journal.

NGUYÊN HIÊP/NDEL/JOURNAL NHÂN DÂN

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: