La Banque mondiale met en lumière les facteurs influant sur la croissance du Vietnam

Samedi, 27 février 2021 à 16:52:41
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - La Banque mondiale (BM) estime que les perspectives de croissance économique du Vietnam dépendront des progrès de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, ainsi que de la situation du déploiement de la vaccination contre le Covid-19 dans le pays et dans le monde.

Dans le rapport de surveillance de la macroéconomie du Vietnam, la BM a déclaré que l’estimation préliminaire de l’excédent commercial du Vietnam en janvier était d’environ 1,1 milliard de dollars.

L’indice de la production industrielle en janvier a augmenté de 24,5 % sur un an, ce qui est le taux de croissance le plus élevé depuis le début de 2019. Le chiffre d’affaires des exportations et des importations de marchandises a augmenté respectivement de 51,8 % et 41,8 % par rapport à la même période de 2020.

Les exportations vers les États-Unis et la Chine continueront d’augmenter fortement en 2020, tandis que les exportations vers l’Union européenne (UE), l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le Japon et la République de Corée rebondiront également fortement.

Pendant ce temps, les importations en provenance de la République de Corée, de l’ASEAN et des États-Unis sont également en hausse, tout comme celles de la Chine, du Japon et de l’UE.
Au cours du 1er mois de 2021, le gouvernement vietnamien a dépensé un total de 99 600 milliards de dôngs, soit une augmentation de 1 % par rapport à la même période de l’année dernière.

L’investissement public est de 15 000 milliards de dôngs, avec un taux de décaissement atteignant 3,25 %.

Alors que l’économie vietnamienne est aux prises avec l’épidémie de COVID-19, les résultats préliminaires de l’enquête de janvier de la Banque mondiale ont montré que près de la moitié des ménages interrogés ont toujours le niveau de revenu plus faible à celui de l’année précédente. Environ 9 % des ménages ont dû faire un emprunt et 15 % ont dû réduire leurs dépenses, selon la BM.

La Banque mondiale estime que le Vietnam doit également accorder une attention particulière à l’espace budgétaire, à la santé du secteur financier et aux impacts sociaux potentiels, car une perte de revenu prolongée chez certains ménages pourrait entraîner des inégalités.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: