L’intégration économique internationale, un accomplissement brillant dans les relations extérieures du Vietnam en 2020

Samedi, 09 janvier 2021 à 09:29:06
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - À l’occasion de la nouvelle année, le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, a accordé à la presse une interview sur les résultats de l’intégration économique internationale du Vietnam en 2020 et les orientations pour la nouvelle période.

Voici le texte intégral de l'interview.

Question : Comment évaluez-vous les faits saillants dans l'intégration économique internationale en 2020 et leurs impacts sur l'intégration économique internationale du Vietnam ?

Le vice-ministre Bùi Thanh Son : En 2020, l'économie mondiale et l’intégration économique internationale ont connu une évolution compliquée, marquée par de nombreux risques, des bas et des hauts. Bien qu'elle ait posé de nombreux nouveaux défis, la pandémie COVID-19 a approfondi les tendances de l’intégration économique internationale qui se produisait ces dernières années, tout en accélérant un certain nombre de nouvelles tendances.

Premièrement, l’intégration économique internationale a continué à être largement encouragée, avec la signature et la mise en œuvre d'accords de libre-échange (ALE) ; la facilitation des négociations et de la signature d'accords sur de nouvelles questions telles que l'économie numérique et le commerce électronique; et l'élaboration et l'adoption d'orientations de coopération à long terme.

Deuxièmement, les connotations de la coopération et de l’intégration économique internationale ont été profondément modifiées en lien avec le développement durable et inclusif et la numérisation. Troisièmement, les tendances à l'ajustement des chaînes d'approvisionnement et à la réorientation des investissements et des activités commerciales ont été renforcées, mais ce n'était ni facile ni simple du tout.

Cette situation a eu des impacts multidimensionnels sur le Vietnam, d'autant plus que le pays entre dans une période d'intégration et de connectivité extensives.

La participation proactive et active à l’intégration économique internationale a permis au Vietnam de continuer à diversifier ses marchés et ses partenaires, d'attirer des ressources pour le développement et de profiter des grandes tendances actuelles, en particulier dans la région Asie-Pacifique, afin de se redresser et de croître rapidement et durablement.

La prise en charge des rôles de présidence de l'ASEAN 2020, de président de l'Assemblée interparlementaire de l'ASEAN (AIPA) 2020 et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour 2020-2021 a aidé le Vietnam à promouvoir sa voix dans les cadres multilatéraux et à rejoindre des partenaires dans le processus de formation des structures et de construction de lois économiques et commerciales adaptées aux intérêts communs.

Question : En jetant un regard rétrospectif sur 2020, on peut dire que l’intégration économique internationale est l’un des points forts de la mise en œuvre de la politique étrangère du Vietnam. Que pensez-vous de cette affirmation ?

Le vice-ministre Bùi Thanh Son : En 2020, le Vietnam a surmonté de multiples difficultés et défis et a réalisé de nombreux accomplissements exceptionnels en matière de développement et de politique étrangère qui ont été salués par des amis internationaux.

Des progrès importants ont été accomplis dans le processus d'intégration économique internationale, faisant du pays l'un des pionniers de la région en termes de promotion et de poursuite de l’intégration économique internationale ainsi que de mise à profit des ressources extérieures au service du développement national.

Le Vietnam s'est activement mobilisé et coordonné avec l'Union européenne (UE) pour achever la ratification de l'accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) et le mettre en vigueur le 1er août 2020. En outre, nous avons signé le procès-verbal relatif à la conclusion de négociations sur un ALE bilatéral avec le Royaume-Uni (UKVFTA), visant à intensifier les relations économiques, commerciales et d'investissement entre les deux pays.

Le Vietnam a achevé les négociations sur un ALE bilatéral avec le Royaume-Uni, un partenaire important en Europe. Photo : VNA.

En tant que président de l'ASEAN en 2020, le Vietnam s’est coordonné avec les États membres et partenaires de l'ASEAN pour promouvoir la signature du partenariat économique global régional (RCEP), affirmant ainsi la détermination de maintenir l'élan de la coopération et de l’intégration, de consolider la confiance et de créer une force motrice pour la reprise économique régionale.

Le Vietnam a également promu de manière proactive l'approbation de la Vision 2040 de la coopération économique Asie-Pacifique (APEC) ainsi que de nombreuses initiatives importantes sur la réponse au COVID-19 et la revitalisation des chaînes d'approvisionnement régionales.

Avec les progrès réalisés en 2020 et les résultats de la mise en œuvre de l'intégration économique internationale au fil des ans, le Vietnam a essentiellement formé un réseau de 17 ALE et cadres de coopération économique et commerciale avec les principaux pôles économiques du monde.

Cette position motivera le pays à atteindre ses objectifs de croissance, à poursuivre ses réformes intégrales et synchrones et à progresser régulièrement sur la voie de la concrétisation de ses visions et aspirations de développement dans la nouvelle période stratégique.

Question : Le pays entre dans une période d'intégration économique approfondie. Pourriez-vous partager les orientations d’intégration économique du Vietnam dans la nouvelle période ainsi que les contributions de la diplomatie ?

Le vice-ministre Bùi Thanh Son : Le Vietnam est entré dans une période d’intégration économique internationale avec une position complètement nouvelle, inspirée par les grandes réalisations du pays après 35 ans de Dôi Moi (Renouveau) et 25 ans d’intégration internationale depuis son adhésion à l’ASEAN.

Pour utiliser pleinement et maintenir les résultats obtenus et élever sa participation et son rôle, le Vietnam devra se concentrer sur un certain nombre d'orientations, notamment en donnant la priorité à la mise en œuvre effective des engagements prévus dans les ALE et les mécanismes de coopération économique dont le Vietnam est signataire.

Il est également nécessaire que le pays continue d’améliorer et d’élargir le réseau d’intégration économique bilatérale et multilatérale et les liens avec des partenaires et des organisations du monde entier.

En outre, le Vietnam devrait participer de manière proactive au processus de mise en place de la structure régionale et de construction de cadres et de réglementations de gouvernance économique aux niveaux régional, interrégional et mondial, ainsi que de contribuer efficacement et de manière responsable à la résolution des problèmes communs.

Au cours du glorieux parcours de 75 ans de la diplomatie vietnamienne, le ministère des Affaires étrangères a apporté des contributions significatives et pratiques à la cause du développement socio-économique national et de l'intégration internationale.

Dans la nouvelle période stratégique, sous la direction du Parti et de l’État, le secteur diplomatique continuera de jouer un rôle de pionnier dans la création d’un environnement pacifique et favorable au renforcement du développement et de la position du pays.

La diplomatie économique au service du développement restera une tâche vitale. Le ministère des Affaires étrangères continuera de mobiliser et de promouvoir le potentiel, le rôle et la position du pays pour contribuer à la réalisation réussie des politiques et objectifs de développement.

NHÂN DÂN/NDEL