Le Vietnam émerge comme l’unique gagnant économique en Asie du Sud-Est

Dimanche, 22 novembre 2020 à 16:30:04
 Font Size:     |        Print
 

Le porte-conteneurs danois Margrette Maersk a fait escale le 26 octobre au terminal international de Cái Mép. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam s’annonce comme la seule réussite économique de l’Asie du Sud-Est à l’ère du coronavirus, maintenant une croissance positive constante alors que d’autres économies luttent pour se redresser, selon Nikkei Asia paru jeudi 19 novembre.

Le produit intérieur brut réel du Vietnam a augmenté de 2,6% par rapport à l’an dernier au troisième trimestre, marquant un deuxième trimestre consécutif de croissance au milieu de la pandémie.

Le Fonds monétaire international voit le pays passer à la quatrième place du PIB nominal dans l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est cette année, dépassant Singapour et la Malaisie et rapprochant les Philippines.

Contrairement à d’autres économies de l’ASEAN, le Vietnam a réussi à garder le virus sous contrôle. La hausse des exportations a également contribué à stimuler sa croissance. Les exportations ont augmenté de 9,9% au troisième trimestre par rapport à l’an dernier à la même période pour atteindre 26,7 milliards de dollars. Le ministère de l’Industrie et du Commerce a prévu une augmentation annuelle de 3% à 4%.

Un très grand porte-conteneurs exploité par Maersk a accosté à Cái Mép fin octobre, une première pour le plus grand port du Sud du Vietnam. Alors que ces navires optent généralement pour d’autres ports de la région, tels que Singapour, les exportations croissantes du Vietnam ont suffisamment stimulé la demande de transport maritime pour que les navires à destination des pays occidentaux puissent s’y arrêter.

Cela permet un transport plus direct des marchandises vietnamiennes vers les acheteurs, ce qui réduit les coûts d’expédition, raccourcit le temps de transit et rend le pays plus compétitif en tant qu’exportateur.

Le pays a imposé un confinement à grande échelle pendant seulement trois semaines en avril, et l’activité manufacturière normale a repris plus rapidement qu’ailleurs dans la région. Les pertes d’emplois ont été limitées et les dépenses de consommation, qui représentent 70% du PIB, sont restées solides.

Le PIB par habitant du Vietnam, d’environ 3.500 dollars, reste bien en deçà des 58 500 dollars de Singapour et de 10 200 dollars de la Malaisie. Mais la pandémie accélère un changement dans l’ordre hiérarchique économique de la région.

Bien que certains pays de l’ASEAN prévoient un fort rebond l’année prochaine, le Vietnam pourrait rester la seule économie à connaître une croissance réelle au premier semestre 2021, en fonction de la progression de la crise sanitaire.

VNA/NDEL