Promotion des investissements français au Vietnam après la pandémie de COVID-19

Lundi, 05 octobre 2020 à 09:42:49
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Le ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement a collaboré avec l’ambassade du Vietnam en France et le MEDEF International pour organiser, le 28 septembre, une visioconférence intitulée « Promotion des investissements français au Vietnam après la pandémie de COVID-19 ».

L’évènement a attiré une dizaine d’entreprises françaises en provenance de différents secteurs. Celles-ci cherchent à restructurer leurs chaînes de production et d’approvisionnement et à diversifier leurs investissements.

D’après François Corbin, président du Conseil d’affaires Vietnam-France, le Vietnam se trouve au cœur de l’ASEAN, une région qui a l’un des plus forts potentiels au monde, et qui est une candidate idéale pour la transition des chaînes de valeur en Asie. En effet, le Vietnam a effectué des réformes importantes et a bénéficié d’une croissance considérable. En 2020, le pays pourra maintenir une croissance positive, malgré la pandémie de COVID-19.

Pour sa part, le vice-ministre vietnamien du Plan et de l’Investissement Trân Quôc Phuong a indiqué que les relations vietnamo-françaises sont en plein épanouissement, notamment après la signature de la Déclaration commune portant sur leur partenariat stratégique, en 2013.

Le chef du Département des investissements étrangers, Dô Nhât Hoang, a fait savoir que le gouvernement vietnamien a amendé de nombreux cadres juridiques, dont la loi sur les entreprises et la loi sur les investissements, afin de simplifier les formalités administratives et de favoriser l’accès des investisseurs étrangers au Vietnam.

Lors de la visioconférence, les gestionnaires vietnamiens et les entreprises françaises ont discuté des nouvelles tendances de l’investissement et des réformes de l’environnement d’affaires du Vietnam. Ils ont également émis des recommandations visant à améliorer l’efficacité de la coopération entre les deux parties.

Le Vietnam est le deuxième pays de l’ASEAN, après Singapour, et le premier pays en développement en Asie à signer un accord de libre-échange (EVFTA) et un accord de protection des investissements (EVIPA) avec l’Union européenne (UE). Ces deux accords offrent une réduction de 100 % des droits de douane, facilitant ainsi les échanges et les flux d’investissement entre le Vietnam et les pays de l’UE, dont la France qui est actuellement le troisième plus grand partenaire commercial et le deuxième plus grand investisseur européen du Vietnam.

NDEL