Coopération Vietnam-France

Un chantier magnifique

Jeudi, 06 août 2020 à 16:07:20
 Font Size:     |        Print
 

Pham Tuân Long, le président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm (3e à partir de la droite), l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery et les experts se rendent sur le chantier. Photo : Duc Quy/VOV5.

Nhân Dân en ligne - Comment peut-ont dépeindre la capitale Hanoi (du Vietnam) sans évoquer son joyau le plus cher, le lac Hoàn Kiêm (le lac de l’Épée restituée) ? Depuis plusieurs semaines déjà, les berges du lac sont le théâtre de travaux incessants. Des travaux de réhabilitation qui rentrent dans le cadre d’un projet de préservation du patrimoine vietnamien, projet dans lequel la France est engagée.

Mardi 28 juillet. Bien qu’envahies par de gros blocs de béton, des pavés en pierre, du sable et du ciment, les berges du lac de l’Épée restituée restent toujours calmes, agréables et propices à la promenade. Pour l’heure, elles sont arpentées par une délégation administrative, dirigée par Pham Tuân Long, le président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, lequel inspecte le chantier en compagnie de l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery.

« Ce projet de réhabilitation du lac de l’Épée restituée est l’un des projets phares de Hanoi et même du Vietnam », nous explique Pham Tuân Long. « Nous devons répondre à beaucoup de contraintes pour le mener à bien. Comme partout ailleurs, la pandémie de Covid-19 a lourdement impacté l’économie locale. Mais c’est aussi l’occasion de lancer des projets de réhabilitation des infrastructures de notre arrondissement, ne serait-ce que pour relancer le tourisme ».

Ces derniers temps, les alentours du lac étaient en effet dégradés. Les autorités locales ont donc décidé de coopérer avec l’entreprise AREP qui est la plus grande agence d’architecture interdisciplinaire française, filiale du groupe SNCF (Société nationale des chemins de fer français) pour concevoir le projet.

« On est en fait parti d’un endroit qui était très dégradé et abimé, avec beaucoup de différents revêtements, de différentes pierres, des choses qui avaient été réparées à un endroit et pas à un autre… Qu’est-ce que font les gens autour du lac ? Il y a des activités qui sont quotidiennes: on fait du sport, on se promène, on s’assoit, on contemple le paysage… Et on a aussi des valeurs touristiques, culturelles et patrimoniales. On a voulu combiner vraiment tout ça, en aménageant quelque chose qui soit symboliquement à la hauteur de l’importance patrimoniale, de l’importance dans la culture et dans l’histoire de la ville, mais qui soit aussi un endroit qui peut être utilisé au quotidien. On a fait particulièrement attention à la végétation. Les arbres et l’eau sont pour nous une partie de l’identité de Hanoï, qui fait qu’elle est différente d’autres capitales ou d’autres grandes villes d’Asie. Et on a voulu vraiment mettre en valeur tout ça», nous dit Mélanie-Lan Dorémus, la directrice générale d’AREP Southasia.

Une exposition intitulée «Construction, Improvement and Renovation of the areas surrounding Hoan Kiem Lake» (Construction, amélioration et rénovation des alentours du lac Hoàn Kiêm) a été organisée en janvier dernier au centre culturel du lac de l’Épée restituée. À cette occasion, les habitants d’Hanoï ont pu donner leur avis sur les différentes propositions de réhabilitation.

Afin d’éviter les accidents pour les piétons, les 1 452m de berges du lac devront être consolidés par des blocs de béton renforcé de 2,5m de haut pour 1m de large et pesant 2,5 tonnes. L’ancien pavé du trottoir devra également être remplacé par de nouveaux matériaux locaux qualifiés.

« Les matériaux choisis sont tous du Vietnam », précise Mélanie-Lan Dorémus. « La pierre est un granit naturel qui vient de Binh Dinh, une province du Centre du Vietnam. C’était très important pour nous, justement, d’utiliser une pierre naturelle, pas un pavé de béton ou de ciment mais quelque chose de qualitatif et de durable. On imagine que ce qu’on fait ici, on le fait pour longtemps. Donc, c’est un chantier important de réhabilitation, de mise en valeur mais aussi pour la durée, pour l’avenir de la ville. C’est un investissement pour le futur ».

Ce projet de réhabilitation, l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, y tient beaucoup. Il faut dire qu’il est lui même amateur d’excursions autour du lac et dans le vieux quartier de Hanoi.

« Je vis dans votre arrondissement de Hoàn Kiêm », nous fait-il observer. « Le lac de l’Épée restituée est ma promenade traditionnelle du week-end et je suis particulièrement sensible à la beauté de cet endroit. Nous venons de visiter le chantier de rénovation des berges du lac de l’Épée restituée avec le président du comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, les représentants de l’entreprise française AREP qui a conçu ce projet, et des entreprises vietnamiennes qui le réalisent. C’est un projet absolument magnifique. Tout le monde connaît le lac de l’Épée restituée. Tous les amoureux de Hanoï et tous les cinéphiles qui aiment les films sur Hanoï attendent avec impatience le moment où on verra surgir le lac et la tour de la Tortue qui sont derrière moi. C’est donc un endroit où on voit battre en direct le coeur de la capitale du Vietnam, un endroit hautement symbolique qui est cher à tous les amoureux du Vietnam. Je crois que ce chantier est magnifique, on voit ici la partie qui a été terminée, les autres parties de la berge sont encore en cours de travaux. Ce sera prochainement inauguré. C’est un atout magnifique pour Hanoi d’avoir un lac aux pourtours rénovés ».

Les travaux devraient aboutir à la fin du mois d’août. Cette peau neuve devrait permettre au lac de rayonner et de continuer d’être un endroit convivial, où toute la ville se rencontre.

DUC QUY-VOV5/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: