La priorité absolue est de détruire le foyer de COVID-19 à Dà Nang

Samedi, 01 août 2020 à 21:01:41
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam lors de la reunion du Comité.de direction national pour la prévention et le contrôle du COVID-19, le 31 juillet à Hanoi. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le vice-Premier ministre vietnamien Vu Duc Dam a demandé aux autorités d'accorder la priorité absolue à la localisation et à l'anéantissement prochain du foyer de COVID-19 dans la ville centrale de Dà Nang.

Présidant une réunion du Comité de direction national pour la prévention et le contrôle du COVID-19 à Hanoi le 31 juillet, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, qui est également à la tête du comité, a félicité le ministère de la Sécurité publique, le ministère de la Défense et le ministère de la Santé d'avoir envoyé plus d'experts et le personnel à se joindre à la lutte contre la pandémie à Da Nang.

Les nouveaux cas d'infection étant principalement liés à trois hôpitaux de la ville, il a demandé aux localités, en particulier aux grandes villes, de renforcer les contre-mesures.

Au milieu des développements rapides et complexes de la pandémie dans le monde, les membres du comité ont convenu de suggérer au Premier ministre de publier un document ordonnant la préparation dans la période de "nouvelle normalité" en cas d'épidémie comme à Dà Nang.

Le ministère de l'Éducation et de la Formation a également été tenu de préparer les plans du prochain examen de fin d'études secondaires conformément à la directive 16/CT-TTg du Premier ministre.

Lors de l'événement, le directeur du département de médecine préventive du ministère de la Santé, Dang Quang Tan, a déclaré qu'à 19 heures le 31 juillet, le Vietnam avait enregistré 546 cas d'infection, dont un décès, un homme de 70 ans résidant à Hôi An, dans la province centrale de Quang Nam.

Le ministre par intérim de la Santé, Nguyên Thanh Long, a déclaré que la pandémie à Dà Nang est relativement compliquée car la source de l'infection reste inconnue.

Comme de nombreux patients souffrent également d'autres maladies graves, le ministère de la Santé a déployé le meilleur équipement et le meilleur personnel dans la localité, a-t-il déclaré, ajoutant que la capacité de test avait également été portée à 10 000 échantillons par jour.

Selon lui, le ministère a créé une unité permanente spéciale chargée du combat contre le COVID-19 dans la ville, a continué à retrouver ceux qui se rendaient à Dà Nang et ses hôpitaux et à en revenir, ainsi qu'à collecter des échantillons pour les tests. Plus de 451 400 tests Realtime RT-PCR ont été réalisés à ce jour dans tout le pays.

Le vice-ministre de l'Éducation et de la Formation, Nguyên Van Phuc, a déclaré que l'examen de fin d'études secondaires 2020 était toujours dans les délais du 8 au 10 août.

Il a ajouté que le ministère de l'Éducation et de la Formation continuera à travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et les localités pour assurer l'examen au milieu de la pandémie.

À propos du rapatriement des citoyens vietnamiens de l'étranger, le vice-ministre des Affaires étrangères Tô Anh Dung a déclaré que le ministère des Affaires étrangères avait coordonné avec les agences de représentation du Vietnam à l'étranger et les autorités nationales pour organiser des vols pour les citoyens prioritaires, dont 219 de Guinée équatoriale le 29 juillet qui ont été immédiatement envoyés au second succursale de l'hôpital national des maladies tropicales dans le district périphérique de Dông Anh à Hanoi pour le dépistage et le traitement.

D'autres vols ont également transporté au Vietnam 212 citoyens d'Indonésie le 29 juillet, 170 autres du Brunei le 29 juillet, environ 290 des États-Unis le 3 juillet et 240 du Myanmar le 30 juillet.

VNA/NDEL