Le Vietnam aura besoin de nouveaux moteurs de la croissance, selon la BM

Vendredi, 31 juillet 2020 à 14:46:18
 Font Size:     |        Print
 

La cérémonie de publication du rapport « Taking Stock », intitulé « Quelle sera la nouvelle normalité pour le Vietnam? L’impact économique du Covid-19 », le 30 juillet. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Bien que l’économie vietnamienne ait été gravement touchée par le Covid-19, elle reste résiliente et est sur le point de rebondir, selon un nouveau rapport de la Banque mondiale.

Selon le dernier rapport « Taking Stock », intitulé « Quelle sera la nouvelle normalité pour le Vietnam? L’impact économique du Covid-19 », publié le 30 juillet, bien que l’économie vietnamienne ait souffert du Covid-19 au premier semestre 2020, les perspectives restent positives à court et moyen terme.

Le principal défi pour le Vietnam sera de trouver de nouveaux moteurs de la croissance pour consolider la reprise attendue. Les sources traditionnelles de croissance du pays - la demande étrangère et la consommation privée - ne reviendront probablement pas de sitôt à leurs niveaux d’avant la crise, dans un contexte d’incertitudes persistantes tant au pays qu’à l’étranger.

Le Covid-19 a également provoqué une augmentation des inégalités, car la pandémie affecte différemment les entreprises et les personnes car, par exemple, les travailleurs du secteur des services ont vu leur revenu diminuer plus que les agriculteurs.

« Pour s’adapter à la nouvelle normalité, les décideurs doivent trouver de nouvelles façons de compenser l’affaiblissement des moteurs traditionnels de la croissance tout en gérant les inégalités croissantes », a déclaré Stefanie Stallmeister, directrice par intérim de la Banque mondiale au Vietnam.

« La Banque mondiale est convaincu que le Vietnam continuera d’être l’une des économies les plus dynamiques au monde. Selon nos prévisions les plus récentes, la croissance vietnamienne devrait atteindre 2,8% en 2020, et se rétablira à 6,7% en 2021 », a-t-elle fait savoir, ajoutant que ces prévisions montrent que le Vietnam sera la 5e économie à la croissance la plus rapide au monde.

« Cependant, en étant en avance sur la courbe de la crise du Covid-19, le Vietnam a l’opportunité unique d’accroître son empreinte sur l’économie mondiale et de devenir un chef de file dans le monde numérique de demain », a-t-elle souligné.

Le rapport économique semestriel de la Banque mondiale sur le Vietnam a suggéré trois mesures complémentaires pour que le gouvernement agisse aujourd’hui afin que le pays puisse éviter le piège économique du Covid-19 et revenir à sa trajectoire historique de croissance rapide et inclusive.

Premièrement, il devrait envisager de supprimer les restrictions à la mobilité sur les voyages internationaux, progressivement et soigneusement pour tenir compte des problèmes de sécurité, car l’économie du Vietnam dépend des visiteurs et des investissements étrangers.

La deuxième mesure consiste à accélérer l’exécution du programme d’investissement public existant pour renforcer la demande intérieure. Cependant, la mise en œuvre efficace de cette action exigera des améliorations significatives dans l’allocation des ressources et la gestion financière. En effet, les autorités devront veiller à ce que leurs ressources soient orientées vers les projets ayant le plus grand impact positif sur l’économie et l’emploi, tout en minimisant les pertes techniques et financières lors de la mise en œuvre.

Troisièmement, il devrait fournir un soutien ciblé au secteur privé, en particulier aux industries les plus durement touchées telles que le tourisme et les exportations manufacturières, grâce à une combinaison d’aides financières et d’incitations intelligentes.

Le Vietnam peut également exploiter plusieurs tendances mondiales, accélérées par le Covid-19, pour faire avancer son agenda national. Par exemple, dans un nouveau système commercial mondial, le pays peut consolider son empreinte existante en développant des alliances stratégiques avec des pays qui ont également un faible taux d’infections au Covid-19 et en intensifiant les efforts de promotion pour attirer les entreprises qui envisagent de diversifier leurs chaînes d’approvisionnement.

De même, le Covid-19 présente une occasion unique d’évoluer vers une économie plus « sans contact » en promouvant les paiements numériques, le e-earning, la télémédecine et le partage de données numériques, contribuant ainsi à répondre à la demande croissante de services de qualité de la part de la classe moyenne du pays.

VNA/NDEL

  Partager cet article