Le groupe indien TATA recherche des opportunités d'investissement dans le secteur agricole à Cân Tho

Jeudi, 30 juillet 2020 à 21:34:18
 Font Size:     |        Print
 

Photo : congthuong.vn.

Nhân Dân en ligne - Le Comité populaire de la ville de Cân Tho créera des conditions favorables aux activités du groupe indien TATA, notamment dans le domaine de la mécanisation agricole, l'une des orientations de développement de la ville.

C’est ce qu’a souligné Nguyên Thanh Dung, vice-président du Comité populaire de la ville de Cân Tho lors de sa réception du directeur général en charge des marchés du Vietnam et du Laos du groupe TATA, Gajanan Hujare, le 29 juillet.

Nguyên Thanh Dung a salué le projet d'investissement de TATA dans l'agriculture à Cân Tho, une ville qui a réalisé la mécanisation sur plus de 80% de la superficie des terres agricoles et vise 100 % dans un proche avenir.

Le Comité populaire exhortera le Service municipal de l'agriculture et du développement rural à coopérer avec les agences et branches concernées pour aider les activités du côté indien, en particulier dans l'accès aux coopératives locales afin de présenter des machines et des solutions technologiques qui favorisent la production agricole.

À son tour, le directeur général en charge des marchés du Vietnam et du Laos du groupe TATA, Gajanan Hujare, a indiqué que les agriculteurs vietnamiens utilisaient des produits, notamment des charrues, de son entreprise depuis les années 1980.

Jusqu'en 2014, la société a officiellement ouvert un bureau de représentation à Cân Tho et a commencé ses activités en 2019 dans le delta du Mékong, où son marché est encore limité.

Pour cette raison, il faut que les autorités de cette métropole facilitent les liens entre le groupe et les agriculteurs locaux pour pouvoir améliorer les connaissances des agriculteurs locaux sur les machines et les technologies de pointe dans le domaine agricole, a déclaré Gajanan Hujare.

TATA fournira un équipement complet de la fumigation à la récolte, ce qui aidera à éviter la situation où les agriculteurs achètent des équipements à un prix de détail mais vendent des produits agricoles en vrac, ce qui est un inconvénient majeur, a fait savoir Gajanan Hujare.

En outre, il se concentrera sur l'offre de produits diversifiés, en particulier ceux présentant des caractéristiques nouvelles et prééminentes, ainsi que les prix les plus compétitifs.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: