Le Vietnam exportera 10 tonnes de fruits du dragon à chair rouge vers la Russie

Samedi, 25 juillet 2020 à 22:58:36
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: VOV

Nhân Dân en ligne - Une cérémonie marquant l’exportation de 10 tonnes de fruits du dragon à chair rouge vers la Russie a eu lieu le 23 juillet dans le district de Thuân Châu, province de Son La (au Nord).

Cela prouve que la politique d’investissement de la province de Son La dans l’agriculture de hautes technologies a répondu aux besoins du marché national et des exportations.

Les fruits du dragon à chair rouge ont été plantés à titre d’essai en 2010 dans la province de Son La. Aujourd’hui, la superficie de culture de ce fruit a été portée à 100 hectares, car il s’est adapté au climat et au sol de la localité, devenant ainsi l’un des fruits les plus rentables. Il remplace donc le maïs et le manioc jugés moins rentables.

Outre les fruits du dragon, la province compte plus de 77 000 hectares de culture d’arbres fruitiers, dont des manguiers, des avocatiers et des longaniers. Elle a établi 73 réseaux de distribution, lesquels travaillent avec 78 coopératives et exploitations agricoles locales. Ces dernières exploitent 1 500 hectares de vergers selon les normes VietGap (bonnes pratiques agricoles vietnamiennes) et produisent annuellement quelque 13 000 tonnes de fruits.

La superficie de culture de ce fruit a été portée à 100 hectares. Photo: VOV

Au cours des six premiers mois de 2020, Son La a vendu et exporté plus de 120 000 tonnes de fruits de toute sorte. Face à l’épidémie de Covid-19, la province s’est orientée vers le marché domestique, celui-ci étant devenu la meilleure solution pour la vente de ses produits agricoles. Elle a aussi renforcé l’e-commerce afin de se connecter avec ses partenaires afin de continuer ses activités commerciales.

Le vice-président du Comité populaire de la province de Son La, Nguyên Quôc Khanh, a déclaré que l’exportation de fruits vers le marché russe aura des effets positifs sur la production agricole de sa localité. Selon lui, Son La a prévu d’augmenter la culture de fruits du dragon de plus de 500 ha.

NDEL

  Partager cet article