Rôle des leaders à l’ère de la transformation digitale

Jeudi, 02 juillet 2020 à 14:43:44
 Font Size:     |        Print
 

Trân Dinh Thiên, membre du groupe consultatif économique du Premier ministre prend sa part au séminaire. Photo : TÙNG CHI/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Si les start-ups utilisent les technologies digitales dans leur gestion, leurs revenus augmenteront de 34%. C’est le résultat d'une étude publiée lors de la conférence internationale intitulée « Le leadership et le management à l'ère de la transformation digitale » qui a eu lieu le 2 juillet à Hanoi.

L'avantage de la transformation digitale est qu'il n'est pas nécessaire de réserver de l'espace pour stocker des papiers et des documents. Cela permet d'économiser sur le prix de la location des locaux, le temps d'impression et de classification des documents. Et la recherche est également plus simple. La numérisation des données associée à de bons outils peut même améliorer la sécurité du stockage, la facilité des contrôles, le support commercial et la planification du développement.

Mais les entreprises vietnamiennes en général et en particulier les petites et moyennes entreprises ne sont toujours pas conscientes du rôle de la transformation digitale dans la tendance de la révolution industrielle 4.0.

Selon le directeur de l’Institut du développement des entreprises relevant de la Chambre du commerce et de l’industrie du Vietnam, Lê Minh Huân, l'un des plus grands obstacles pour la transformation numérique des entreprises vietnamiennes est le changement de mentalité et de connaissance des chefs d'entreprise concernant l'importance de la transformation numérique.

Les chefs d’entreprise doivent être des leaders numériques qui doivent savoir utiliser les dernières technologies pour soutenir leurs activités intellectuelles, a souligné Lê Minh Huân.

De son côté, Trân Dinh Thiên, membre du groupe consultatif économique du Premier ministre, a souligné que le Vietnam nécessitait d’identifier la nature de la révolution industrielle 4.0 et de l'économie numérique, de saisir les bonnes opportunités dans le nouveau contexte et d’avoir des options stratégiques appropriées pour faire des pas rapides vers l'avenir.

Selon Trân Dinh Thiên, l'économie numérique est une opportunité pour tous les pays et un pays gagnerait s’il se concentrait sur la formation des ressources humaines et sur les startups. Le Vietnam s'est fixé un objectif de transformation numérique très solide avec une détermination très élevée, dans laquelle la première étape réussie est le gouvernement électronique, ce qui est une décision drastique du gouvernement pour promouvoir le gouvernement numérique.

Photo de famille des experts et des repésentants des organisations nationales et internationales lors du sesminaire. Photo : TÙNG CHI/NDEL.

Lors de la conférence, les experts ont également souligné qu’un bon leadership et qu’une gestion appropriée sont nécessaires pour construire et développer une économie numérique. En particulier, l'une des préoccupations immédiates est le développement d'un système juridique permettant aux startups d'entrer plus facilement dans l'économie numérique.

La pandémie de Covid-19 a gravement touché les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises. Le gouvernement tend à sauver les entreprises, mais nous suggérons également que ces ressources importantes ne soient pas utilisées pour sauver mais pour soutenir les entreprises. L'économie qui se redresse après les difficultés doit être renouvelée par les entreprises numériques et les start-ups, a expliqué Trân Dinh Thiên.

La conférence « Le leadership et la gestion à l'ère de la transformation numérique » a été organisée conjointement par l’Institut francophone international (IFI), l’Université d’économie relevant de l’Université nationale de Hanoi et l’Institut de développement des entreprises. Elle fait partie de la série de séminaires universitaires avancés Diderot organisées annuellement par l’IFI.

Le but de l'atelier est d'explorer de nouvelles théories et idées, ainsi que de partager des expériences de leadership et de management dans les organisations et les entreprises.

Cet événement a vu la présence des ambassadeurs marocain et palestinien au Vietnam, du représentant régional de l’Organisation internationale de la Francophonie pour l’Asie-Pacifique et des représentants d’autres organisations nationales et internationales.

Des experts étrangers ont également pris part au séminaire : Céline Charpiot Zapolsky, directrice de Linagora Vietnam et fondatrice d'Open Hackademy (France), Jean Y. Foo, directrice du développement de Luxcer Future Skills Academy (Singapour), Robert Eve, expert en gestion de données du Groupe TIBCO (États-Unis) et Thuc Nguyên, directeur chargé du développement commercial de la société AVENTEC (États-Unis).

TÙNG CHI/NDEL

  Partager cet article