EVFTA : un point positif dans la reprise économique au Vietnam

Lundi, 01 juin 2020 à 13:58:14
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Le président de La Chambre européenne de commerce au Vietnam (EuroCham), Nicolas Audier, a affirmé que, dans le contexte d’un commerce incertain, l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) était considéré comme un point positif dans le processus de reprise de l’économie vietnamienne.

Selon le président de EuroCham Nicolas Audier, la pandémie de Covid-19 a interrompu les activités commerciales et d’investissement dans le monde. Les activités économiques courantes ont également été suspendues pendant la période de distanciation sociale pour empêcher la propagation du virus du SARS-CoV-2.
Solution pour le Vietnam et l’UE
Jusqu’à présent, le Vietnam est en train de devenir l’un des pays les plus réussis dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. En outre, étant l’un des rares pays à rouvrir son économie, le Vietnam est également devenu un modèle à suivre pour d’autres pays. Cependant, à l’avenir, les perspectives de croissance économique du Vietnam dépendent d’un commerce libre, équitable et fondé sur des règles, en particulier les exportations, avec d’importants marchés à travers le monde, par exemple l’Union européenne (UE).
« Le Vietnam reste une destination d’investissement compétitive, attractive et conviviale pour les entreprises européennes. Surtout, avec les avantages existants du Vietnam et de l’EVFTA, il est certain que le commerce et l’investissement entre le Vietnam et l’UE se développeront à nouveau juste après l’entrée en vigueur de l’accord », selon le président de EuroCham Nicolas Audier.
Selon Nicolas Audier, dans le contexte des fluctuations commerciales aujourd’hui, l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) est considéré comme un point brillant dans la reprise économique du Vietnam. Après sa ratification et son entrée en vigueur, cet accord éliminera pratiquement tous les tarifs et ouvrira de nouveaux domaines d’investissement. 10 ans après son entrée en vigueur, l’EVFTA éliminera près de 99% des lignes tarifaires et des barrières commerciales entre le Vietnam et l’UE.
Ainsi, l’EVFTA donnera aux entreprises vietnamiennes la possibilité d’accéder au marché européen, un grand marché avec environ 500 millions de consommateurs. En revanche, les consommateurs vietnamiens ont également accès à des biens et services européens innovants et de haute qualité. L’EVFTA contribuera également à stimuler le commerce, l’investissement et la croissance économique du Vietnam et à faire du pays une destination attrayante pour les investisseurs européens en Asie.
Le président de EuroCham a souligné que malgré l’impact à court terme de la pandémie de Covid-19 sur les activités commerciales, le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc avait fixé l’objectif de croissance du produit intérieur brut (PIB) du Vietnam à 5% en 2020. Bien que ce taux soit inférieur par rapport au taux de croissance du Vietnam ces dernières années, il est beaucoup plus élevé que celui dans d’autres pays de la région et du monde en ce moment.
Nicolas Audier a déclaré, à cette occasion, que l’EVFTA jouera un rôle actif dans la croissance économique du Vietnam. Cependant, ces avantages seront démontrés au fil du temps, car certaines lignes tarifaires seront supprimées dès l’entrée en vigueur de l’accord, mais certaines autres seront progressivement supprimées sur une période de 10 ans.
Malgré cela, les chercheurs européens prévoient toujours que l’EVFTA pourrait contribuer 7 à 8% de plus à la croissance économique du Vietnam, augmenter les salaires des travailleurs et élever le revenu des ménages pendant la mise en œuvre de l’accord.
Suppression des défis
Selon Nicolas Audier, pour les entreprises européennes, le Vietnam est un pays à croissance rapide avec un revenu disponible en augmentation, un grand nombre de consommateurs de la classe moyenne. Par conséquent, ce pays d’Asie du Sud-Est est une destination idéale pour les entreprises européennes pour exploiter la demande des consommateurs pour des produits de haute qualité et des services innovants. Par exemple, la réduction des tarifs sur les produits européens tels que les automobiles, les produits pharmaceutiques et le vin rendra les produits de l’UE plus compétitifs sur ce marché.
Outre le commerce de marchandises, l’EVFTA ouvrira également de nouvelles opportunités pour les entreprises européennes dans le secteur des services. Le Vietnam est prêt à ouvrir ses portes à des domaines comme l’enseignement supérieur, les services financiers, les télécommunications. Notamment, les entreprises européennes seront également disposées à investir de manière hardie dans ces domaines.

Le président Nicolas Audier a déclaré que l’EVFTA ne se limitait pas au commerce des biens et des services. L’UE et le Vietnam ont également négocié un accord de protection des investissements (EVIPA), qui permettra aux investisseurs européens d’être plus confiants lorsqu’ils investiront au Vietnam. L’EVIPA prendra plus de temps pour entrer en vigueur, car il doit être ratifié par chaque État membre de l’UE, mais EVIPA est également une excellente opportunité pour les entreprises européennes.
Par conséquent, on ne peut nier que l’EVFTA offre de grandes opportunités aux entreprises vietnamiennes. Plus de 70% des droits de douane sur les exportations du Vietnam vers l’UE seront supprimés dès que l’EVFTA entrera en vigueur et possiblement 99% au cours des sept prochaines années. Les produits vietnamiens tels que les fruits de mer, les produits agricoles, les textiles, les chaussures, les meubles et le cuir deviendront plus compétitifs sur le marché européen. Cet accord contribuera à stimuler les exportations vietnamiennes de marchandises vers l’UE et contribuera de manière significative à la croissance des exportations vietnamiennes.
Cependant, l’EVFTA provoquera à la fois des opportunités et des défis. Pour profiter au plus haut degré de l’EVFTA, les entreprises vietnamiennes doivent assurer la mise en œuvre harmonieuse et réussie de cet accord historique. Il est nécessaire que tous les acteurs liés à l’EVFTA, tels que le gouvernement, les autorités locales, ainsi que les milieux d’affaires domestiques et internationaux, coopèrent pour promouvoir les connaissances sur l’EVFTA et ses dispositions.
Le prochain défi pour les entreprises est la réforme du cadre juridique vietnamien pour se conformer aux réglementations de l’EVFTA, garantissant que les produits vietnamiens peuvent répondre pleinement aux normes élevées du marché européen. Mais, malgré de nombreux défis qui l’attendent, le Vietnam s’avance toujours car ce pays a surmonté de nombreuses difficultés dans le passé, a affirmé le président de EuroCham.

Selon Nicolas Audier, dans le contexte des fluctuations commerciales aujourd’hui, l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) est considéré comme un point brillant dans la reprise économique du Vietnam. Après sa ratification et son entrée en vigueur, cet accord éliminera pratiquement tous les tarifs et ouvrira de nouveaux domaines d’investissement. 10 ans après son entrée en vigueur, l’EVFTA éliminera près de 99% des lignes tarifaires et des barrières commerciales entre le Vietnam et l’UE.
Ainsi, l’EVFTA donnera aux entreprises vietnamiennes la possibilité d’accéder au marché européen, un grand marché avec environ 500 millions de consommateurs. En revanche, les consommateurs vietnamiens ont également accès à des biens et services européens innovants et de haute qualité. L’EVFTA contribuera également à stimuler le commerce, l’investissement et la croissance économique du Vietnam et à faire du pays une destination attrayante pour les investisseurs européens en Asie.
Le président de EuroCham a souligné que malgré l’impact à court terme de la pandémie de Covid-19 sur les activités commerciales, le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc avait fixé l’objectif de croissance du produit intérieur brut (PIB) du Vietnam à 5% en 2020. Bien que ce taux soit inférieur par rapport au taux de croissance du Vietnam ces dernières années, il est beaucoup plus élevé que celui dans d’autres pays de la région et du monde en ce moment.
Nicolas Audier a déclaré, à cette occasion, que l’EVFTA jouera un rôle actif dans la croissance économique du Vietnam. Cependant, ces avantages seront démontrés au fil du temps, car certaines lignes tarifaires seront supprimées dès l’entrée en vigueur de l’accord, mais certaines autres seront progressivement supprimées sur une période de 10 ans.
Malgré cela, les chercheurs européens prévoient toujours que l’EVFTA pourrait contribuer 7 à 8% de plus à la croissance économique du Vietnam, augmenter les salaires des travailleurs et élever le revenu des ménages pendant la mise en œuvre de l’accord.

Suppression des défis

Selon Nicolas Audier, pour les entreprises européennes, le Vietnam est un pays à croissance rapide avec un revenu disponible en augmentation, un grand nombre de consommateurs de la classe moyenne. Par conséquent, ce pays d’Asie du Sud-Est est une destination idéale pour les entreprises européennes pour exploiter la demande des consommateurs pour des produits de haute qualité et des services innovants. Par exemple, la réduction des tarifs sur les produits européens tels que les automobiles, les produits pharmaceutiques et le vin rendra les produits de l’UE plus compétitifs sur ce marché.
Outre le commerce de marchandises, l’EVFTA ouvrira également de nouvelles opportunités pour les entreprises européennes dans le secteur des services. Le Vietnam est prêt à ouvrir ses portes à des domaines comme l’enseignement supérieur, les services financiers, les télécommunications. Notamment, les entreprises européennes seront également disposées à investir de manière hardie dans ces domaines.

Le président Nicolas Audier a déclaré que l’EVFTA ne se limitait pas au commerce des biens et des services. L’UE et le Vietnam ont également négocié un accord de protection des investissements (EVIPA), qui permettra aux investisseurs européens d’être plus confiants lorsqu’ils investiront au Vietnam. L’EVIPA prendra plus de temps pour entrer en vigueur, car il doit être ratifié par chaque État membre de l’UE, mais EVIPA est également une excellente opportunité pour les entreprises européennes.
Par conséquent, on ne peut nier que l’EVFTA offre de grandes opportunités aux entreprises vietnamiennes. Plus de 70% des droits de douane sur les exportations du Vietnam vers l’UE seront supprimés dès que l’EVFTA entrera en vigueur et possiblement 99% au cours des sept prochaines années. Les produits vietnamiens tels que les fruits de mer, les produits agricoles, les textiles, les chaussures, les meubles et le cuir deviendront plus compétitifs sur le marché européen. Cet accord contribuera à stimuler les exportations vietnamiennes de marchandises vers l’UE et contribuera de manière significative à la croissance des exportations vietnamiennes.

Cependant, l’EVFTA provoquera à la fois des opportunités et des défis. Pour profiter au plus haut degré de l’EVFTA, les entreprises vietnamiennes doivent assurer la mise en œuvre harmonieuse et réussie de cet accord historique. Il est nécessaire que tous les acteurs liés à l’EVFTA, tels que le gouvernement, les autorités locales, ainsi que les milieux d’affaires domestiques et internationaux, coopèrent pour promouvoir les connaissances sur l’EVFTA et ses dispositions.
Le prochain défi pour les entreprises est la réforme du cadre juridique vietnamien pour se conformer aux réglementations de l’EVFTA, garantissant que les produits vietnamiens peuvent répondre pleinement aux normes élevées du marché européen. Mais, malgré de nombreux défis qui l’attendent, le Vietnam s’avance toujours car ce pays a surmonté de nombreuses difficultés dans le passé, a affirmé le président de EuroCham.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: