L’EVFTA permettrait au Vietnam d’augmenter de 12% ses exportations en 2030

Lundi, 01 juin 2020 à 11:08:01
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : http://tapchitaichinh.vn/

Nhân Dân en ligne – L’élimination des tarifs douaniers qu’apporte l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) permettrait au Vietnam d’augmenter son PIB de 2,4% et ses exportations de 12% vers 2030 et aiderait de 100 000 à 800 000 personnes à échapper à la pauvreté.

Il est crucial que le Vietnam profite des opportunités offertes par l’EVFTA afin de maintenir ses résultats économiques positifs dans le contexte difficile post-épidémique.

Par ailleurs, les bénéfices à saisir des accords commerciaux de nouvelle génération tels que l’EVFTA et le Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) seront plus importants si le Vietnam met en œuvre un programme intégral de réforme institutionnelle et économique permettant de satisfaire aux réglementations de ces accords.

Selon le directeur de la Banque mondiale (BM) Ousmane Dione, si le Vietnam agit avec détermination afin de rétrécir les écarts en matière de compétences d’application et de compatibilité de ces accords avec le droit national, le pays pourrait optimiser les avantages qui en résultent.

Toutefois, les règles d'origine constitueront un défi important à relever pour le Vietnam car sa production dépend considérablement des matières premières importées de l’étranger. Dans les domaines tels que l’électronique et la construction automobile, le taux de dépendance des approvisionnements importées s’élève respectivement à 62% et à 53%.

La ratification de l’EVFTA permettra au Vietnam de devenir une destination plus attrayante pour les investisseurs étrangers dont en particulier ceux en provenance de l’UE. Cependant, il est à noter que le nombre de conflits et de plaintes commerciales augmentera proportionnellement avec l’augmentation des investissements étrangers. Il est donc nécessaire, selon Ousmane Dione, que le Vietnam améliore son cadre juridique régissant le règlement des conflits entre le gouvernement et les investisseurs.

De plus, afin d’optimiser les bénéfices de l’EVFTA, les politiques de relance économique après le COVID-19 devrait privilégier les produits phares qui occupent une part majeure dans les exportations vietnamiennes vers le marché européen, a-t-il suggéré.

Actuellement, le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce est en train de travailler avec les ministères et les organismes concernés pour élaborer les textes juridiques relatifs à l’application de l’EVFTA et du CPTPP.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: