Vietnam – Indonésie : Renforcement de la coopération dans la surveillance financière

Mercredi, 27 novembre 2019 à 11:35:36
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Une délégation de travail de la Commission nationale de supervision financière (NFSC), conduite par son vice-président Nguyen Van Khach, a effectué du 24 au 26 novembre sa visite en Indonésie, afin de mettre en œuvre des séances de travail avec des agences de surveillance financière de ce pays de milliers d’îles.

Cette tournée de travail a pour but de renforcer le partage d’expériences dans la gestion des politiques fiscales et des investissements publics, l’alerte précoce des risques, la gestion des perturbations et la restructuration des banques ; ainsi que d’accélérer la coopération bilatérale dans des questions d’intérêt commun et la transformation d’un secteur de surveillance financière s’adaptant aux normes internationales.

Dans le cadre de séances de travail en Indonésie, la délégation vietnamienne a également réalisé des rencontres avec le gouverneur de la Banque centrale d’Indonésie, le vice-président des Autorités des services financiers (OJK), des représentants du Ministère indonésien des Finances, le directeur général de la Corporation de l’assurance des dépôts d’Indonésie (IDIC) et l’Ambassade du Vietnam en Indonésie.

Au cours des séances de travail, les organismes du réseau de sécurité financier de l’Indonésie ont partagé leur point de vue sur le rôle, des méthodes et des modèles de surveillance ; des mécanismes de coordination entre les agences de réseau afin de prévenir les risques du système d’alerte et de promulguer des politiques d’adaptation visant à garantir la stabilité du secteur financier et à soutenir l’économie à chaque période.

La partie indonésienne a également échangé ses expériences en matière d’élaboration d’un cadre juridique, de mécanismes et de méthodes de supervision des groupes financiers ; de gestion de politiques fiscales visant à promouvoir la croissance économique pendant le ralentissement économique mondial actuel et l’efficacité de la gestion des investissements publics. D’ajouter qu’elle a partagé des problèmes du risque du système des organisations de dépôts et du traitement des banques en difficultés.

À noter que les deux parties ont également parvenu à un consensus à propos d’une coopération dans les temps à venir pour le partage d’informations, d’expériences, de compétences et d’opérations afin d’améliorer l’efficacité de la surveillance financière et la stabilité du système financier de chaque pays et de chaque région.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: