Aider les entreprises vietnamiennes à investir à l'étranger

Vendredi, 18 octobre 2019 à 16:17:22
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Ces dernières années, le Gouvernement a promulgué un certain nombre de politiques visant à aider les entreprises vietnamiennes à investir à l’étranger afin de développer leurs activités, d’accroître leur compétitivité et d’intensifier leur intégration internationale.

Cependant, à mesure que le flux d’investissements vietnamiens à l’étranger s’accroît, plusieurs problèmes sont apparus, faisant en sorte que plusieurs projets se heurtent à des obstacles et enregistrent des résultats inférieurs aux attentes.

Selon le Département des investissements étrangers, relevant du Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, l’investissement étranger total du Vietnam a atteint 439,02 millions de dollars au cours des huit premiers mois de 2019, dont 339,49 millions de dollars promis pour 102 nouveaux projets et 99,53 millions de dollars pour les projets existants.

Depuis 1989, le Vietnam a investi plus de 22 milliards de dollars à l’étranger dans les domaines de l’agriculture, de la foresterie, de l’énergie et des télécommunications, qui sont les atouts des entreprises vietnamiennes. Les investissements se sont principalement concentrés au Laos, au Cambodge et au Myanmar.

La Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam a estimé que la hausse des investissements vietnamiens à l'étranger au cours des dernières années était le résultat de la standardisation des procédures d'investissement et de la mise au point du système juridique, ce qui facilite l'investissement étranger des entreprises vietnamiennes et renforce la gestion des projets en dehors du Vietnam.

De nombreuses sociétés et groupes ont investi plus d'un milliard de dollars à l'étranger, tels que le Groupe national pétro-gazier du Vietnam (PVN), le groupe de télécommunications vietnamien Viettel et la SA Hoang Anh - Gia Lai.

Cependant, les activités de ces sociétés sont confrontées à de nombreux risques et défis comme la différence de culture, de droit et d’environnement commercial. Ce sont les principales causes de litiges imprévus, affectant la mise en œuvre des projets, leurs droits et leurs intérêts ainsi que l’image des investisseurs vietnamiens.

En outre, de nombreuses entreprises vietnamiennes, qui investissent à l’étranger, fonctionnent de manière spontanée. Lorsque des différends surviennent, le traitement est très difficile et compliqué, de nombreux problèmes pouvant échapper à tout contrôle.

Par conséquent, pour que les investissements vietnamiens à l'étranger soient plus efficaces et que les risques se minimisent, les entreprises vietnamiennes doivent avant tout étudier et mettre à jour de manière proactive les changements de politique et coopérer avec les autorités locales et les résidents des pays où elles font des affaires sur une base gagnant-gagnant.

Il est nécessaire de respecter les lois du pays d’accueil, les lois internationales et les réglementations connexes afin d'éviter d'éventuels litiges pendant tout le processus d'investissement.

D'autre part, le gouvernement doit élaborer et compléter des politiques plus substantielles et plus attrayantes pour encourager les entreprises à accroître leurs investissements à l'étranger, ainsi que pour renforcer la surveillance de la qualité des flux d'investissements afin de prévenir les impacts négatifs.

Parallèlement à cela, il faut avoir des instruments pour aider les entreprises à faire face aux difficultés, aux défis et aux risques dans leurs activités d'investissement à l'étranger.

NDEL

  Partager cet article