Profiter des potentiels du marché du Moyen-Orient et de l’Afrique

Mardi, 10 septembre 2019 à 11:41:46
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Lors de la conférence « Rencontre des ambassadeurs des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique 2019 », tenue le 9 septembre dans la capitale vietnamienne de Hanoi, de nombreuses entreprises vietnamiennes ont manifesté leur intérêt à l’égard de l’exploitation de ces marchés prometteurs, en partageant plusieurs solutions visant à accélérer des activités d’exportation.

Duong Thi Bich Diêp, directrice générale adjointe de la société par actions LaviFood

Grâce à la force des produits agricoles frais et transformés, les produits de LaviFood s’adressent souvent à des marchés exigeants du monde, tels que les États-Unis et d’autres pays américains, de l’Europe du Nord et de la région Asie-Pacifique comme le Japon, la République de Corée, la Chine, etc.

Le Moyen-Orient et l’Afrique sont estimés en tant que des marchés importants auxquels LaviFood a adressé une grande attention. En outre, un lot de marchandises de LaviFood vient d’être exporté vers les Émirats arabes unis. LaviFood a identifiée le Moyen-Orient et l’Afrique comme l’un des marchés extrêmement potentiels et capables à atteindre des avancées décisives dans les exportations agricoles vietnamiennes.

En ce qui concerne les politiques, le Gouvernement et les autorités vietnamiens telles que le Ministère vietnamien des Affaires étrangères, le Ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce, le Ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, comme les représentants des Ambassades des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique prennent actuellement tous leurs efforts pour connecter les entreprises vietnamiennes avec les entreprises dans cette région étrangère.

Cependant, il existe encore des différentes barrières culturelles, géographiques et de qualité imposées dans chaque pays, empêchant l’accès des produits agricoles vietnamiens à ces marchés. D’ajouter qu’il y a encore un gros défi au payement. Depuis longtemps, les pays de cette région ont été habitués à la méthode consistant à « acheter et recevoir des biens d’abord, payer plus tard » plutôt que sous forme de lettres de crédit (crédit documentaire) comme l’habitude de consommation traditionnelle des vietnamiens.

À partir de ses activités pratiques, LaviFood a proposé au Gouvernement et aux agences fonctionnelles du Vietnam, y compris la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), des disposer d’un portail d’entreprises pour chaque région pour relier les entreprises dans chaque secteur. Notamment, ce portail aide également des partenaires commerciaux de cette région à accéder aux entreprises vietnamiennes et de leurs marchandises en avance.

À noter que le Vietnam possède un réseau d’ambassades et d’organes de relations commerciales dans de nombreux pays du monde. LaviFood a souhaité, à cette occasion, que ces bureaux soutiennent plus activement et plus efficacement en appliquant des technologies permettant de fournir rapidement des informations aux sociétés partenaires. En outre, il est nécessaire d’organiser des rencontres thématiques entre entreprises du même secteur pour les aider à multiplier les opportunités et à trouver efficacement des partenaires et des clients.

Nguyên Quang Trung, directeur de la compagnie de transformation et d’exportation des champignons Tu Thao Soc Trang

Cette entreprise prépare diverses catégories de produits à exporter vers les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique, telles que les fruits séchés, les fruits en conserve, le riz, les oignons et les pamplemousses, etc. À l’heure actuelle, la compagnie de transformation et d’exportation des champignons Tu Thao Soc Trang accède seulement à un petit nombre de marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique, tels que Dubaï, l’Égypte.

La « Rencontre des ambassadeurs des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique 2019 » est une bonne opportunité pour des entreprises vietnamiennes de présenter leurs produits et à promouvoir leur marque auprès des partenaires et des clients.

Nguyên Thi Phan, directrice de la société FATACO Bên Tre

Avec « Bông Sen », un produit typique issus d’un remède spécial pour la toxicomanie, FATACO accompagne non seulement l’ensemble de la société dans la lutte contre la drogue, mais s’exporte également dans de nombreux pays de la région et du monde. Ce produit apporte une efficacité et une valeur économique importante, contribuant au développement socio-économique de Ben Tre en particulier et de l’économie nationale en général.

En particulier, les produits FATACO ont conquis le marché des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique au cours des 5 dernières années. Le médicament pour le traitement de la toxicomanie « Bông Sen » est un produit de recherche scientifique national, agréé par le Ministère vietnamien de la Santé et certifié par de nombreuses organisations internationales. En outre, ces remèdes ont été exportés au Laos, au Cambodge et dans plus de 17 pays d’Afrique de l’Ouest. Actuellement, avec ce produit, FATACO a des agents de distribution exclusive dans toute l’Afrique et planifiera d’ouvrir plus de nouveaux distributeurs.

Tu Thanh Huong, directrice de projet de la SARL Giang Nam Seeds

Cette entreprise a réalisé des examinations sur le riz pur GBS9 planté en 2018 en Sierra Leone. Le rendement a atteint 6 tonnes de riz pour chaque hectare, soit le double voire le triple de la productivité de la variété de riz locale, en répondant ainsi aux attentes des investisseurs et des clients du marché ouest-africain.

Après cette performance, Giang Nam a également exporté un lot de semences de riz en juillet et un autre lot en octobre de cette année vers les pays d’Afrique de l’Ouest. On s'attend à ce que cette variété de riz couvre 10 000 à 15 000 hectares. L’objectif de la SARL Giang Nam Seeds est de signer avec le gouvernement sierra-léonais un mémorandum de coopération sur la mise en œuvre du programme de sécurité alimentaire et de développement du riz GBS9 avec une superficie de 100 000 hectares dans un avenir proche. Cette variété de riz visera l’objectif de répondre la demande de 220 millions de personnes en Afrique de l’Ouest.

Généralement, le Moyen-Orient et l’Afrique constituent un vaste marché avec un fort potentiel de développement, en particulier dans le domaine de l’exportation de produits agricoles, de denrées alimentaires et de produits alimentaires. Il s’agit également d’une région avec de grandes exigences en matière de normes de sécurité et de qualité. Le Moyen-Orient et l’Afrique apporteront des opportunités de profit extrêmement intéressantes pour le secteur agricole vietnamien si ce pays asiatique tire parti des avantages disponibles.

Afin de renforcer les exportations et d’intensifier la coopération afin d’obtenir des effets positifs sur les relations économiques avec les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique, le gouvernement vietnamien devrait rapidement examiner et signer des accords commerciaux bilatéraux et multilatérale avec ces économies.

NDEL