Le Kraï du Primorié (Russie) accueille à bras ouvert les entreprises vietnamiennes

Dimanche, 14 juillet 2019 à 13:18:23
 Font Size:     |        Print
 

Table ronde entre les autorités de la Russie et les représentants de médias des pays de l'Asie-Pacifique, le 12 juillet à Vladivostok. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam est le premier pays à avoir signé un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasiatique (UEEA) et la Russie souhaite renforcer sa coopération économique avec le pays.

C’est ce qu’a déclaré le vice-envoyé présidentiel plénipotentiaire du district fédéral d’Extrême-Orient de la Russie, Grigory Kuranov, lors d’une table ronde entre les autorités de la Fédération de Russie et les représentants de médias des pays de la région Asie-Pacifique, tenue le 12 juillet à Vladivostok, dans le Primorié, en Russie.

L’événement, qui a été initié par le Parti de la Russie unie sur la base de ses accords avec plusieurs partis politiques en Asie, y compris le Parti communiste du Vietnam, a enregistré la présence de hauts responsables russes tels que le vice-envoyé présidentiel plénipotentiaire du district fédéral d’Extrême-Orient de la Russie Grigory Kuranov, le vice-ministre russe du Développement de l’Extrême-Orient Sergey Tyrtsev, le vice-président de la Commission des relations extérieures du Conseil d’Etat russe Andrey Klimov, et des responsables de la province de Primorié.

La table ronde a également vu la participation de représentants des médias de masse de la Chine, du Japon, de République de Corée, de Singapour et du Vietnam.

Prenant la parole lors de cette réunion, Grigory Kuranov a fait savoir que le Président russe Vladimir Poutine s’intéressait particulièrement au développement du district fédéral d’Extrême-Orient et que la Russie ouvrirait grand la porte et était disposée à fournir rapidement des informations officielles pertinentes aux investisseurs pour les attirer dans cette région.

Selon le vice-ministre russe du Développement de l’Extrême-Orient, Sergey Tyrtsev, le district fédéral d’Extrême-Orient de la Russie attire actuellement plus de 25% des investissements étrangers en Russie et son chiffre d’affaires à l’export a augmenté de 25% en 2018.

Quarante lois fédérales et 167 documents juridiques gouvernementaux ont été adoptés pour créer les conditions les plus favorables possibles pour les activités d'investissement dans la région, a-t-il déclaré, ajoutant que les autorités locales avaient également proposé des incitations fiscales et mis en place les infrastructures nécessaires pour attirer davantage d'investisseurs.

Au cours des cinq dernières années, la région a mis en œuvre plus de 1 600 nouveaux projets d'une valeur de 530 milliards de roubles (environ 8,4 milliards de dollars), créant environ 37 000 emplois.

Selon Sergey Tyrtsev, les autorités russes invitent les investisseurs asiatiques et vietnamiens à venir s’implanter dans le Primorié, affirmant leur dérouler le tapis rouge.

A propos des relations entre les deux pays, les autorités locales se sont déclarées réjouies du développement continu du Partenariat stratégique intégral Vietnam-Russie. Elles ont fait l'éloge du rôle joué par le Vietnam au sein de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), et ont exprimé leur conviction qu'en 2020, lorsque le Vietnam assumera la présidence de l’ASEAN, les possibilités de coopération multilatérale entre la Russie et les pays membres de la région seront examinées lors des forums à Hanoi.

Le commerce entre le Vietnam et la Russie a atteint 4,57 milliards de dollars en 2018, en hausse de 28,63% sur un an, et 1,14 milliard de dollars au premier trimestre de 2019, soit une augmentation de 12,4% sur un an.

Actuellement, la Russie se classe au 24e rang sur 129 pays et territoires investissant au Vietnam avec 123 projets représentant un capital social total de plus de 932 millions de dollars, axés principalement sur les industries du pétrole, du gaz et de l’énergie.

Le Vietnam a mené plus de 20 projets en Russie totalisant près de 3 milliards de dollars de capitaux enregistrés, notamment des fermes laitières du groupe TH avec un capital enregistré de 2,7 milliards de dollars.

NDEL