Améliorer la compétitivité dans l’attirance de l’investissement direct étranger

Vendredi, 12 juillet 2019 à 17:22:35
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration.

Nhân Dân en ligne – Le développement des banques nationales pour servir les entreprises clientes désireux d’investissement direct étranger (IDE) vers le Vietnam a toujours été considéré comme une nécessité pour concurrencer les banques étrangères dans la fourniture de produits et services à ce genre de clientèle attractif.

Selon le rapport du Département de l’investissement étranger du Ministère vietnamien de la planification et de l’investissement, jusqu’au 20 juin 2019, les capitaux domestiques nouvellement enregistrés et ceux du stock d’investissements directs étrangers ont atteint 18,47 milliards de dollars. En outre, les projets d’investissement étranger direct ont déboursé 9,1 milliards de dollars, en hausse de près de 8% par rapport à la même période en 2018.

Les résultats de l’enquête sur l’indice du climat des affaires (BCI - Business Climate Index) des entreprises européennes au Vietnam montrent une évaluation positive de l’environnement commercial de ce pays asiatique.

Depuis son entrée à l’OMC en janvier 2007, le Vietnam connaît une croissance plus forte que jamais. Il s’agissait d’une décennie à grande vitesse, avec autant d’opportunités que de défis pour le pays. La croissance du PIB est l’un des premiers indices macroéconomiques utilisés pour évaluer la santé d’une économie. En outre, l’adhésion à l’OMC est une politique juste du Parti communiste et de l’État vietnamiens, contribuant à promouvoir le processus d’intégration au monde et à améliorer la position du pays sur la scène internationale.

« Le Vietnam possède un certain nombre d’avantages concurrentiels qui rendent le pays attrayant pour les investisseurs étrangers, notamment des coûts de production agréables, une bonne localisation en Asie du Sud-Est, une efficacité économique et une croissance de consommation intérieure élevée. Le gouvernement vietnamien a déployé des efforts considérables pour mettre en œuvre des réformes administratives visant à améliorer le climat d’investissement et d’affaires. Par conséquent, l’indice de l’environnement d’affaires s’est amélioré, ce qui contribue de manière significative à la réduction des coûts des entreprises », a déclaré EuroCham.

NDEL