La start-up est le mot clé de la réussite

Mardi, 12 février 2019 à 17:05:10
 Font Size:     |        Print
 

Le président de la VCCI, Vu Tiên Lôc prend la parole lors du Festival de la start-up 2019. Photo : DDDN

Nhân Dân en ligne – En soulignant le mot « surpassement » introduit dans le programme d’action du gouvernement en 2019, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI), Vu Tiên Lôc, a déclaré que pour « se surpasser », il faudrait de la créativité et un esprit de start-up.

Selon lui, la start-up créative est devenue le mot clé du développement du pays. La start-up et la start-up créative consistent en une force motrice pour que le pays se développe de manière durable. Il s’agit non seulement de la création de nombreuses nouvelles entreprises, mais aussi du renouvellement des entreprises en activité. En particulier, la start-up créative est une nécessité à l’ère du numérique et de la 4e révolution industrielle.

« Nous disons souvent que nous devons nous rénover si nous ne voulons pas mourir. Pour toutes les entreprises, soit récemment créées, soit en activité depuis longtemps, le mot d’ordre correct pour ce moment est « la start-up créative ou la mort ». », a indiqué Vu Tiên Lôc.

Il faut que la start-up nationale soit le flux principal du développement économique si un pays veut prendre son essor et gagner en compétitivité sur le plan mondial. Il est nécessaire que la start-up et la start-up créative deviennent un mouvement commun de l’ensemble du pays, dans lequel les jeunes intellectuels doivent être l’avant-garde. Vu Tiên Lôc a souligné que lors des événements des start-ups, plusieurs étudiants sont devenus des hommes d’affaires.

Selon lui, il y a environ 20 ans, au Vietnam, peu de gens parlaient de start-up et de start-up créative. Cependant, ces termes sont devenus maintenant des mots clés.

Plusieurs enquêtes internationales ont montré que 75% des adultes vietnamiens souhaitaient créer leur propre entreprise. Le Vietnam connait un taux élevé de jeunes start-ups : tous les trois jeunes âgés de 18 à 35, il y a une start-up. Le pays figure toujours dans la liste des 20 pays ayant le plus haut esprit d’entrepreneuriat.

Le président de la VCCI, qui est aussi le chef du Comité national de pilotage des start-ups, a fait savoir que des dizaines de milliers de jeunes avaient participé à des milliers de projet de start-ups de la VCCI et que des milliers de start-ups ont obtenu de grands succès.

En 2018, 37 universités venant de 27 villes et provinces dans l’ensemble du pays ont participé aux concours de start-ups de la VCCI avec 250 projets qui avaient été récompensés. En particulier, parmi les projets de start-ups, il y a de nombreux projets d’agriculture et de technologies.

NDEL