Le PM salue les contributions de la JICA au développement Vietnam-Japon

Samedi, 15 septembre 2018 à 13:48:48
 Font Size:     |        Print
 

Le PM Nguyên Xuân Phuc (à droite) et Shinichi Kitaoka, président de la JICA. Photo : Trân Hai

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) Nguyên Xuân Phuc a salué les contributions de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) aux relations Vietnam-Japon lors de la réception de son président, Shinichi Kitaoka, ce vendredi 14 septembre à Hanoï.

Il a souligné que les aides publiques au développement (APD) contribuaient pour une part importante au développement socio-économique du Vietnam, surtout le développement des infrastructures, tout en affirmant que le pays utilisait et gérait efficacement ces fonds. Il a tenu en haute estime le rôle du président de la JICA, du représentant en chef de la JICA au Vietnam, de l’ambassadeur japonais dans le règlement des questions concernant les APD.

Pour sa part, Shinichi Kitaoka s’est dit satisfaisant de constater que des APD avaient contribué au développement du Vietnam ces 30 dernières années. JICA se réjouit de voir que le Vietnam est devenu plus autonome économiquement, a-t-il ajouté.

La JICA met en œuvre de nombreux projets de coopération avec le Vietnam en 2018 portant sur le développement des infrastructures, l’amélioration de la valeur ajoutée pour l’industrie, l’amélioration de la valeur de production, la protection de l’environnement, la résilience aux changements climatiques et catastrophes naturelles, la formation des ressources humaines…

A propos du projet de l’Université Vietnam-Japon, Shinichi Kitaoka a souhaité que le gouvernement vietnamien soutienne fortement ses activités.

Le PM a souligné que le Vietnam et le Japon étaient les partenaires stratégiques approfondis dans différents domaines et les deux pays devaient les consolider. Il a demandé d’intensifier la coopération économique entre les deux pays.

Il a aussi demandé au Japon de continuer d’accorder les APD au Vietnam, notamment dans les infrastructures de haute qualité, la formation du personnel, l’adaptation aux changements climatiques, la réforme administrative, l’application des avancées de la révolution industrielle 4.0, l’amélioration de l’environnement de l’investissement et des affaires, le développement de l’agriculture high-tech.

Nguyên Xuân Phuc a estimé que l’université Vietnam-Japon était le projet phare des liens bilatéraux et le gouvernement vietnamien prêtait une grande attention à ses activités.

VNA/NDEL