Le Vietnam donne la priorité au développement de l’économie maritime

Samedi, 08 septembre 2018 à 17:59:33
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: VNA

Nhân Dân en ligne – Si l’on divise la valeur ajoutée de l’économie maritime par la longueur totale de la côte du Vietnam, le pays gagne plus de 80 milliards de dôngs/km (environ 3,6 millions de dollars) contre 4 millions de dollars/km dans le reste du monde.

C’est ce qu’a indiqué le représentant de l’Institut pour la stratégie de développement relevant du Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement lors du séminaire intitulé « Politique océanique : Expériences du Japon », organisé, le 5 septembre à Hanoi, par le Ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et l’Ambassade du Japon au Vietnam.

Selon lui, plus de 10 ans après la mise en œuvre de la stratégie maritime, l’économie maritime du Vietnam est devenue une force motrice du développement économique des localités côtières.

Ces dernières années, le produit intérieur brut (PIB) de 28 localités côtières a augmenté de 7% tandis que le PIB national a connu une croissance de 6%. En 2017, il a représenté 60,5% du PIB national. Le PIB par habitant a donc atteint 65 millions de dôngs.

Bien que la valeur ajoutée de l’économie maritime connaisse une augmentation au cours de ces dix dernières années, le gouvernement vietnamien devra faire encore des efforts pour faire du pays une économie maritime puissante.

Selon le rapport de l’Institut pour la stratégie de développement, l’économie maritime du Vietnam a connu une croissance remarquable mais cela ne correspond pas encore à son potentiel. De plus, plusieurs localités ne mettent guère l’accent sur l’exploitation et l’utilisation de manière durable des ressources maritimes.

Pour résoudre ces problèmes, le Vietnam devra renforcer la recherche et le développement, l’application des sciences et des technologies de la mer et moderniser les infrastructures dont les routes côtières et le réseau des ports maritimes.

Parallèlement, le pays devra perfectionner ses politiques, ses textes juridiques et ses plans concernant les eaux et les îles, et appliquer de manière rigoureuse les lois sur la mer, les ressources naturelles et l’environnement marin. Créer des conditions favorables aux pêcheurs est considéré comme une bonne mesure pour développer l’économie maritime.

Le Vietnam dispose de grands potentiels en économie maritime. Il a une côte de 3 260 km, de riches ressources halieutiques et pétrolières, et compte en outre plus de 2 770 îles et îlots, et plusieurs baies aux potentiels touristiques riches avec leur beauté naturelle. Sa position géostratégique est aussi un atout car il est situé sur la route commerciale maritime reliant le Pacifique et l’Océan indien. Avec plus de 90 ports maritimes, dont des ports internationaux en eau profonde, le Vietnam possède de grands potentiels en termes de transports maritimes et de services logistiques.

NDEL