Le Vietnam crée un super Comité de Gestion des fonds d’État

Mercredi, 05 septembre 2018 à 15:26:19
 Font Size:     |        Print
 

Dans une usine de Vinamilk dans la province de Binh Duong (au Sud). Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le gouvernement envisage de démarrer le mois prochain un comité chargé de la gestion des fonds étatiques dans les entreprises d’envergure, a-t-on appris d’une réunion tenue mardi 4 septembre à Hanoi.

Les ministères et les branches concernés auront à appliquer les dispositions légales pertinentes pour créer des conditions permettant au Comité de Gestion des fonds d’État dans les entreprises d’entrer en service en octobre prochain, a déclaré le Vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê.

Cette demande est faite après que le comité permanent de l’Assemblée nationale a émis des recommandations sur le projet de décret sur la fonction, le rôle, les attributions et l’organisation dudit comité qui devrait gérer des capitaux étatiques dans au moins 19 entreprises dans les prochains mois.

Vuong Dinh Huê, également chef du groupe de travail du Premier ministre sur la création dudit comité, a demandé de définir plus clairement les compétences et les bases juridiques, la reddition des comptes sur l’exécution des charges et tâches du super comité.

Il a également invité le ministère du Plan et de l’Investissement de recueillir et synthéthiser les avis pertinents des membres du gouvernement, des ministères et des branches pour compléter ce projet de décret et le soumettre au Premier ministre pour promulgation en ce mois-ci.

Le super comité relève du gouvernement, agissant en qualité de représentant du propriétaire des entreprises à capital entièrement étatique, des capitaux de l’État investis dans les sociétés par actions, ainsi que dans les sociétés à responsabilité limitée ayant au moins deux actionnaires, tel que prescrit par la loi.

Il a pour mission de contrôler l’utilisation efficace des fonds et des biens étatiques, ce afin de répondre à la directive gouvernementale sur la restructuration, le retrait de l’État, l’actionnarisation et le renouvellement des entreprises publiques.

VNA/NDEL